Transaction concernant les limites de H

, par  agnouede , popularité : 7%

Lus Trois vics Esterre Transaction concernant les limites de Héas
Maruquette 1705

Lâ ??an 1705 le 24 aoà »t pm dans la maison de la ville de lus devant moiâ ?¦ainsi que lâ ??année dernière, il y a eu différents entre les voisins de Héas et certains voisins du vic Débat pour raison des limites du brouieilh du dit héas leurs contestations donnèrent lieu aux consuls de la ville trois vicz et Esterre dâ ??en délibérer et de se faire transporter au dit Héas â ?¦ les dits consuls y seront allés à quoi les voisins de Héas et ceux du vic Debat y ont exhibé qql articles de police quâ ??ils avaient été ordonné dressés auxquels les parties seront conformées dont la situation et le commencement des limites du dit brouielh , au pas de Souyé au canté dessus de Glassouete. (au passage boueux ou Era croà¹s de Soulhè sous era Péno dâ ??Aà¹bo , on mettait svt le feu à cette parcelle, selon Simon dans le livre de Massoure )
Et tout le Canté Dessus de la Seube de Comelin (coin, bord, extrémité, rebord dâ ??un terrain plus ou moins plat, avant la plongée dans la pente) servira de limite et au labas de las commes (aux roches de la combe), au passet de lespugua (abri sous roche de la Bazerque) droit au cap du passet debat des Glorietes (du pont jusqu’à qu’on arrive au gave c’est le Passet des Glouriettes, Pasumot ) au cap du turon des madois (la colline des hauteurs) par-dessus Lespugue du cap de la linde (abri sous roche du haut de la passerelle) au turonet platé de la seube des Labassatz ( petit mamelon plat qui est dallé, o๠il y a des parois de rocher lisse et nu) par-dessus la hite du grabas (borne, schiste dressé dans une étendue humide, un terrain bourbeux), au turon du bedout (mamelon du bouleau), au canté dessus lenpenedé (empené) deu Crabota ( bord supérieur,et dangereux du terrain du Crabouta en face de la chapelle dâ ??Héas ? ) au cap du Sarrat de Maubet (le haut de la mauvaise cràªte) « depuis le pont de Poutou jusquâ ??au groing de Maubet  » in ,Maruquette 1703, (ruisseau de Maubec descend de Groute)), vis-à -vis à Lespugue de la baserque. (abri sous roche de la Bazerque, prise dâ ??eau après le péage)
Et du dit cap de Laraillé des anclas (en haut de lâ ??éboulis du terrain herbeux ), vis-à -vis a la comivolle de Larrieu pregon (la combe ? du ravin profond ) au cailhau blanc debat lo mailh de Cutrobat (du caillou blanc au rocher troué) au turonet des arrojetes ((le mamelon des rouges), au pé de la heche grane (endroit difficile dâ ??accès, sur une pente raide entre des barres rocheuses une vire ou une terrasse dâ ??herbe verte, attirante pour les bàªtes, mais dangereuse à atteindre), au turonet aurès (mamelon venté) au cailhau de la cantere (du coin) au cap du turon des casaux (mamelon des jardins ? ) au cap du groing ardon (hauteur du cap, promontoire ou sommité, partie supérieure d’une colline ronde) au turonet de lubague (le mamelon orienté au nord) au cap du groing de la heche barrade (haut de la colline de la hèche fermée) par le cap du groing du pailha (le haut du Pailha), per dessus lo groing de Sensesbet ( le haut de Sensesbet, o๠est-ce ? ) au turonet agut (mamelon pointu) des casaux près de la canau oriossa (le canal, le ravin du ruisseau de l’orioos= arriu del Orioos, montagne de Camplong, JFLe Nail p 192) , ci de lâ ??autre costat de la dite canau oriosa tout en descendant au cailhau ardon (au cailhou rond)au turonet du loup (mamelon du loup) , au cap de las passadetas (passage pratiqué dans une clà´ture par lequel on passe) , au turon des Enpenedés (empenés) (au mamelon dangereux) au pé du Couillaret (qui coule, qui ruisselle) du cap du groing (redondance ou vers la colline) . Et les trois pareils de Croux (des trois croix) du Cap du dit couillaret (le promontoire o๠lâ ??eau ruisselle)
, et par dessus las passadetes (passage pratiqué dans une clà´ture par lequel on passe) marquant le passatjé des bestias qui montent et qui descendent de lâ ??un ou de lâ ??autre coté, Et ne peuvent sâ ??y peigneran des uns aux autres, mais du dit couilaret au Carrot arrouy (du lieu o๠lâ ??eau coule au rocher rouge) au pé du groimg des arroyes (au pied de la colline des rouges) à la hita du sarrat (la borne de la cràªte souvent herbeuse et montante, formant séparation entre deux versants) au canté du camy du cap de la coma de Senglaté ( le bord du sentier ou le chemin de la colline bordant un précipice, o๠est-ce ? ) au cap du turon des Crespès (( au bout du mamelon des écorces dâ ??arbres, o๠est-ce ? ) au turonet du sarrat (au mamelon de la cràªte souvent herbeuse et montante, formant séparation entre deux versants) droit au caillau de la Croux (caillou planté dâ ??une croix) au dessus du passet de la pena le passage du rocher abrupt) au pé du coueylaret du courralet ( le coueyla des anclas ?) au turonet lis de barba de bouc ( o๠est-ce ce Barbe de Bouc ? )au Carrot debat lo canté du bassot Darrou ( bassin )droit au pé de pene blanque (laquelle ?) . Et en cas de benda du port des agudes , lo bestia ne pourra passer par le passet du cap de las glorietas, et en cas de benda du hore (trou) de aguila au barrancou pregon ( ravin profond) au canté dessus des lecadés (le versant des pierres o๠le sel est placé, sous la cabane actuelle de lâ ??Aguila ? )) au- dessus lou bassot ( le bassin) du cap de la heche grane (endroit difficile dâ ??accès et vaste) au turonet aurès (colline ventée).
Item le dit brouielh de Héas sera boueydat (vidé)la brespa de St jean baptiste ou le lendemain au plus tard, le lindade du dit broueilh sera la veille de NDH, item la veste dels aubos per los arringa (la vàªte des asphodèles pour les arracher, les cueillir sèches et donner les feuilles comme fourrage) se sera le 15 juillet et (par les faucheurs ) deux dailladès du dit broueil , en les montagnes non vendues sera depuis le premier aout.
Item les voisins pourront peignera tout le bétail qui sâ ??y trouvera après lâ ??avoir vidé.
Items les dits voisins paieront des peignera de six sols morlans au vis du pla, et vic debat paiera huis sols morlans.
Items les amandes du bis debat sont remises entres les plus messeignoux des deux de cossos (les messiers, les gardes des cultures nommés par les consuls), paieront trois florins et un pipos de vin.
Ittem tous ceux qui amèneront leurs vaches la nuit avec les esqueras tapadas (sonnailles assourdies) ou déborderont du dit broueilhâ ?¦. Ss le consentement des dits voisins paieront des peigneras que les messeignos de cossos (les messiers, les gardes des cultures nommés par les consuls) trouveront à propos.
Ittem tous paysans qui passeront par le dit broeuilh avec leurs bàªtes, en passant dâ ??une montagne à une autre ou pour sâ ??en aller passeront par le chemin le plus direct à la réserve des passages ordinaires, habituels.
Ittem tous paysans qui aura quaté cautés (qui avec leurs quatre chaudrons de lait), occupés des lodgios sans autorisation. (nâ ??auront pas besoin dâ ??une quelconque autorisation).
Ittem que tous les bargas et cabanes neuves ou vielles seront au serbiry de tous ceux qui en auront besoin.
Ittem que tous les hems (fumures des coueylas) des couilars, apleguat ou apleguat (fumiers ramassés) sera pris par tous ceux qui en auront besoins
Ittem tous les hommes de plus de 14 ans qui trouveront des bàªtes des vendeurs étrangers dans le broueilh ou le smontagnes non vendue pourront prendre une bàªte dans la notre turba et avertir le pastou, et si celui-ci ne paie pas ds les trois jours trois sols, et retira la peignera, il pourra aussire (tuer) la bàªte et vendre la moitié de la canau (viande) aux cossus de la policia .
Ittem si le bétail des vendeurs étrangers saplete pour dormir au broueilh ou aux montagnes non vendues ils paieront dex arrejaux ( les sommes échues) â ?¦ Item les bàªtes des vendeurs étrangers ne pourront entrer avant le 6 et 11 juin.
Ittem le dit bétail ne restera dans les ports ou montagnes vendues jusque trois jours après la st Miquieu de Septembre. ET nos bàªtes entreront trois jours abant la dite fàªte ds ces montagnes.
A cause de quoi â ?¦ les sieurs Estienne Sarté, Jean Vinière, jean Pourtajoux consuls de la ville de Lus, Jean henry Destrade et félix mavié et Guilhem Cser consuls du lieu Esquièze, Dom Vergé et Bernard Partarriu consuls de Villenave, Jean Carrere et Jean Carror pour les consuls de Sere, Jean Lacrampe pour les consuls de Visos, Bernard Begolle consul de Sazos et Jean Comer, Jean Casau consul de Grust, Pierre Puyo consul de Sassis, Arnaud Carassus consul de Saligos, Fr Vergé consuls de Viscos et Adrian Vignalon consul dâ ??Esterre composant la plus gd partie des sieurs consuls de la ville trois vicz et Esterre auj rassemblés ds la maison de Lus pour consentirâ ?¦ lesquels de leurs bons grés ont approuvé les sus dits articles et .. des limites â ?¦. Et parce que la constatation venait de lâ ??arrieu pregon (torrent ou ruisseau profond)les voisins du vic debat disent que cet arrieu est adossé du coté du broueilh du dit Héas, et leurs constations â ?¦ des suites des troubles et pignores (amendes) pour ne savoir vraiment les limites du dit arrieu pregon. Et pour cela les cailloux pointus des anglas jusquâ ??à un caillou rouge qui est au bord du gave, il y a 57 pas, et de ce caillou jusquâ ??à u sarrat ou rocher de Maubet (face au péage) il y a une pierre noire il y a 37 canes et depuis au canté de dessus droit au bout du Sarrat de Maubet qui fait un gros rocher maxumble très panchant , et a été fait une croix au dit rocher rouge qui fait au bout du gave en descendant des anglas (terrain herbeux dâ ??une certaine étendue) , et du dit caillou en montant jusquâ ??au chemin qui conduit aux montagnes du hort tromse (Troumouse) il y a 60 pas , o๠il a été fait une croix sur une grosse pierre qui est près du chemin la dite pierre est longue et possède une belle face, et de cette pierre en haut il y a deux fois à la croix 50 pas au dit rocher rouge, et du dit rocher rouge en haut en montant en droit ligne il y a 237 pas , il a été fait une autre croix sur un gros mailh ou pierre pour servir de limites, laissant les dites limites qui sont de là suivant quâ ??elles cu devant réglées , at la payne contre les contrevenants , en deffevam (en se référant) aux anciens actes pour raison de la part que les trois vicz et Esterre ont aux brouielhs, le vic debat nâ ??y ayant pour quantam quâ ??il y soit spécifié dans les anciens actes. Et ce pour â ?¦..les biens communs pour les sieurs Jean Raymond Nogue et Charles Viscos escoliers du lieu de Lus signent â ?¦ (sic)

in 3E14 notaire Maruquette
ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES HAUTES PYRENEES

Lieux-dits et semblant de traduction avec ou sans localisation :

pas de Souyé au canté dessus de Glassouete. (au passage boueux ou Era croà¹s de Soulhè sous era Péno dâ ??Aà¹bo , on mettait svt le feu à cette parcelle, selon Simon dans le livre de Massoure )
Glassouéda ? o๠est-ce ?

Canté Dessus de la Seube de Comelin (coin, bord, extrémité, rebord dâ ??un terrain plus ou moins plat, avant la plongée dans la pente)

labas de las commes (aux roches de la combe)

au passet de lespugua (abri sous roche à Gargantan)

droit au cap du passet debat des Glorietes (du pont jusqu’à qu’on arrive au gave c’est le Passet des Glouriettes, Pasumot )

au cap du turon des madois (la colline des hauteurs)

par-dessus Lespugue du cap de la linde (abri sous roche du haut de la passerelle de Prat ou des Usclats)

au turonet platé de la seube des Labassatz (petit mamelon plat qui est dallé, o๠il y a des parois de rocher lisse et nu)

par-dessus la hite du grabas (borne, schiste dressé dans une étendue humide, un terrain bourbeux)

au turon du bedout (mamelon du bouleau)

au canté dessus lenpenedé (empenadé) deu Crabota ( bord supérieur,et dangereux , de la crà« te du Crabouta)

au cap du Sarrat de Maubet (le haut de la mauvaise cràªte) « depuis le pont de Poutou jusquâ ??au groing de Maubet  » ,Maruquette 1703) (ruisseau de Maoubec descend de Groute)

vis-à -vis à Lespugue de la baserquee (abri sous roche de la Bazerque)

Et du dit cap de Laraillé des anclas (en haut de lâ ??éboulis du terrain herbeux )

la comivolle de Larrieu pregon (la combe ? du ravin profond )

au cailhau blanc debat lo mailh de Cutrobat (du caillou blanc au rocher troué)

au turonet des arrojetes (le mamelon des rouges)

au pé de la heche grane (endroit difficile dâ ??accès, sur une pente raide entre des barres rocheuses une vire ou une terrasse dâ ??herbe verte, attirante pour les bàªtes, mais dangereuse à atteindre)

au turonet aurès (mamelon venté ou de la vallée dâ ??Aure)

au cailhau de la cantere (du coin)

au cap du turon des casaux (mamelon des jardins ? )

au cap du groing ardon (hauteur du cap, promontoire ou sommité, partie supérieure d’une colline ronde)

au turonet de lubague (mamelon au nord)

au cap du groing de la heche barrade (haut de la colline de la hèche fermée)

par le cap du groing du pailha (le haut du Pailha)

per dessus lo groing de Sensesbet (situation ?)

au turonet agut (mamelon pointu) des casaux

près de la canau oriossa (le canal, le ravin du ruisseau de l’orioos= arriu del Orioos, montagne de Camplong, JFLe Nail p 192)

lâ ??autre costat de la dite canau oriosa tout en descendant au cailhau ardon (au cailhou rond)

au turonet du loup (mamelon du loup)

au cap de las passadetas (passage vide dans une clà´ture par lequel on passe)

au turon des Enpenedés (au mamelon dangereux)

au pé du Couillaret (qui coule, qui ruisselle) du cap du groing (redondance ou vers la colline)

Et les trois pareils de Croux (des trois croix) du Cap du dit couillaret (le promontoire o๠l�?eau ruisselle)

et par dessus las passadetes (passage vide dans une clà´ture par lequel on passe) marquant le passatjé des bestias qui montent et qui descendent de lâ ??un ou de lâ ??autre coté

du dit couilaret au Carrot arrouy (du lieu o๠l�?eau coule au rocher rouge)

au pé du groimg des arroyes (au pied de la colline des rouges)

à la hita du sarrat (la borne de la cràªte souvent herbeuse et montante, formant séparation entre deux versants)

au canté du camy du cap de la coma de Senglaté ( le bord du sentier ou le chemin de la colline bordant un précipice)

au cap du turon des Crespès ( au bout du mamelon des écorces dâ ??arbres)

au turonet du sarrat (au mamelon de la cràªte souvent herbeuse et montante, formant séparation entre deux versants) droit au caillau de la Croux (caillou planté dâ ??une croix)

au dessus du passet de la pena (le passage du rocher abrupt, la Pène de Hourcade ? )

au pé du coueylaret du courralet ( le coueyla des anclas ?)

au turonet lis de barba de bouc au Carrot debat (situation ?)

lo canté du bassot Darrou ( bassin )droit au pé de pene blanque.

Et en cas de benda du port des agudes
par le passet du cap de las glorietas

benda du hore (trou) de aguila

au barrancou pregon ( ravin profond)

au canté dessus des lecadés (le versant des pierres o๠le sel est placé) (situation ?)

au dessus lou bassot ( le bassin)

du cap de la heche grane (endroit difficile dâ ??accès et vaste) (situation ?)

au turonet aurès (colline ventée ou dâ ??Aure). (situation ?)

Vocabulaire :

groin signifie également "colline, cap, promontoire ou sommité, partie supérieure d’une colline" comme
asphodèle :

Bérot :
BEROT, M. La vie des Hommes de la montagne dans les Pyrénées racontée par la Toponymie. Tarbes : Parc national des Pyrénées, Milan, 1998.

"les croix" Sur la montagne dite du Crabouta (des chèvres) se trouvaient trois croix auj disparues d’o๠l’on apercevait la chapelle d’Héas et près desquelles les bergers priaient, aussi appellé eth plat d’eres croutz : "le replat des croix" 323
« eths ahitats  » : terre bornée et clà´turée par des pierres, svt récupérées syr le do communal. Pour notre informateur, les pierres servant de clà´ture st celles qui ont été arrachées au champ en question pour le rendre propre à la culture ou à la fauchaison. 89

Massoure
MASSOURE, Jean-Louis. La Maison en Barège du Moyen Age à nos jours. Vallées de Luz, de la Bat-Sus et de Gèdre-Gavarnie. Orthez : publié par lâ ??auteur, 2009, p. 151.

"Era croà¹s dera Gardéto, Era croà¹s de Soulhè sous era Péno dâ ??Aà¹bo, on mettait svt le feu à cette parcelle), et turoà¹m de Guilhém, era coà¹mo deâ ??ra Biasà u "
Siimon p151

Navigation

Brèves Toutes les brèves