Les deux cabanes de Goriz ou Gaulis

, par  agnouede , popularité : 6%

Grà¢ce à la sagacité des Amis du livre Pyrénéen, nous pouvons désormais localiser le papier les deux cabanes de Gaulis dont parlent les Pyrénéistes.

Citée par Ann Lister dans l’article de Luc Maury, la cabane inférieure de Gaulis est décrite en ces mots :
"Ann Lister du 24 au 28 aoà »t 1838 se rend par la Brèche de Roland, à Golis, elle sâ ??installe la nuit dans une hutte de berger espagnol qui sâ ??y trouve "

« Câ ??est en fait une petite hutte qui a quatre à cinq mètres de long sur deux à trois de large. Il y a une petite entrée pour se glisser sous la masse en pente des pierres qui forment le toit. Nous nous assà®mes pendant quelques minutes, puis allà¢mes, en nous promenant, jusquâ ??au cours dâ ??eau qui forme une vraie petite chute ; il vient directement du glacier qui se trouve au-dessus de la cabaneâ ?¦".

Tonnellé en aoà »t 1858 se rend à la cabane inférieure : "Un énorme bloc éboulé sert de toit."

Schrader évoque en aoà »t 1875 les deux cabanes de faà§on sommaire : « 5H45, cabane supérieure de Gaulis (2340 m) ; triste gite " . Par contre, la cabane inférieure lui sied davantage : "Quand à la cabane, elle est des plus pittoresques."
C’est finalement ce dernier qui localise sur sa carte du Mont-Perdu les deux cabanes.
Ne reste plus maintenant qu’à parcourir ces terrains chaotiques...

Enfin, deux clichés du début du siècle nous témoignent du pastoralisme dans ces deux cabanes, il s’agit d’un cliché d’Harlé conservé au Musée Pyrénéen et l’autre d’un cliché d’un album privé.

Images de Goriz :
Fonds Gaussen
daté du 6 aoà »t 1929 avec des moutons sur le fonds gauche

Un cliché Ledormeur représentant de jeunes hommes sur le toit du refuge (Classeur 12, cliché n° 7825, daté du 25 juillet 1926)

Sources :
MAURY, Luc. Ann Lister. Première ascension du Vignemale. Le 7 aout 1838. Pau : Cairn et C.Dendaletche, 2000.
SCHRADER Pyrénées Courses et ascensions,p.58.

Navigation

Brèves Toutes les brèves