Chemin de St Jacques de Compostelle : variante 2/3 « Chemin de Litsèque è Santame"

, par  agnouede , popularité : 3%

D’après un article de la Dépàªche,du 13/12/2011, les travaux étaient bien avancés sur le secteur Agnouède :

"Si la partie de Sazos à l’Agnouede fait tronc commun avec le GR, le chemin de Compostelle s’en sépare ensuite pour passer sur des sentiers en grande partie disparus. La commission syndicale de la vallée de Barèges, qui avait en charge l’élagage, a fait un gros et excellent travail, mais tout n’est pas terminé. Elle n’a pas pu achever sa mission avant « l’arrivée de l’hiver  » (fin des contrats des saisonniers). Les ouvriers sont arrivés à Gèdre et il ne reste plus que des petits travaux d’élagage et d’ouverture. Trois autres lots ont été attribués : minage à Philippe Martin qui poursuivra l’hiver, si possible ; balisage peinture pour Pépinière Environnement (entreprise d’insertion du 64) ; signalétique attribué à Pic Bois. Il faut aussi achever la traversée du Lassariou (Engin). Réception définitive prévue printemps 2012. Une idée, la portion Agnouède, dessus de Sia, permettra en outre pour ceux qui le voudraient un très joli tour : lac de Bastampe, cràªte, lac de Litouese, retour Agnouède."

Publié le 13/12/2011. PH.L.

Au 26/10/2012, le nouveau chemin de Compostelle est pràªt, la signalétique est posée :
"Si le pays Toy ne se trouvait pas sur l’un des principaux axes de celui-ci, les jacquistes empruntaient néanmoins la vallée pour rejoindre, via le port de Boucharo, l’Espagne. Créée par les hospitaliers de saint Jean, aujourd’hui ordre de Malte, l’église de Gavarnie fut avant tout une halte pour ceux-ci et en témoigne, tout comme l’église dite des templiers, récupérée par les hospitaliers qui la fortifièrent. (...). De Soulom, [le chemin nouvellemnt crée] rejoint donc Viscos, Sazos, l’Agnouède, Trimbareilles (sans passer par Sia), Gèdre, Gavarnie..."

A Gavarnie, les pélérins étaient accueillis non pas à l’église mais dans deux bà¢timents : lâ ??ausmone et lâ ??hà´pital.

Navigation