Estibe et Barrad

, par  agnouede , popularité : 3%

Dans les délibérations de la ville de Luz, on trouve le 16 aoà »t 1779, un rappel des vétations de territoires, mais d’interdiction plus étonnante, à savoir celle de prohiber l’enlèvement de la tasco, des bouses de fumier...

"16 aoà »t 1779 dans le conseil du vic du Plan
a été délibéré quâ ??il est défendu suivant les anciens règlements à tous les particuliers dâ ??introduire leurs bestiaux à lâ ??Estibe ny au Barradé jusque à la vète de ND de septembre quâ ??il est également défendu à tte sorte de personne de prendreni de retirer le fumier de Peyrefitte ny de Bachevirou à peine de 25 livres de pignore pour la première fois du double en cas de récidive â ?¦..
Damian Hourie consul de Lus, sauveur Darmary consul dâ ??esquièze et de Lion vergé consul de Villenaveâ ?¦"

D’après Fédacou, "Le fumier était une denrée précieuse, à ne pas gaspiller. Certains propriétaires , qui n’en avaient pas assez chez eux, allaient en chercher en montagne, dans les coueylas o๠les vaches avaient séjourné plusieurs mois ; ils le faisaient sécher sur place et, une fois sec,le descendaient avec l’à¢ne et le mulet." p 64

D’aprèsSinturel, le Barradé est situé sous la fontaine Sanglante (1782 m) : "Il existe une autre source (...) au-dessus des granges de Barradè, au bas des lacets qui montent au Portail ou pourtère de Bergons(1990m)." p138

Carte 10 Sinturel
On distingue le chemin du Barradé sur la carte n°10 de Sinturel à partir de Villenave, puis la fontaine des Quatre Hàªtres près de la grange Guilhem (1481m), sous le Turon des Lounquès (1591m), puis l’autre source : entre les deux les granges du Barradè...

Granges versant Barradé

A partager sur

Navigation

Brèves Toutes les brèves