Les prêtres assermentés Un prêtre insermenté est recherché pour être arrêté

, par  agnouede , popularité : 2%

L’Assemblée constituante décida, le 27 novembre 1790, que les ecclésiastiques en fonction devraient pràªter le serment de fidélité à la nation, à la loi et au roi, ce qui impliquait l’acceptation de la Constitution civile.

Presque tous les évàªques et la moitié du clergé paroissial refusèrent le serment.
L’à ?glise de France se trouva coupée en deux : pràªtres assermentés ou constitutionnels, pràªtres insermentés ou réfractaires.

Les évàªques, qui ne recevaient plus l’investiture papale, étaient élus par les assemblées électorales des départements, les curés par celles des districts ; les uns et les autres devenaient des fonctionnaires rétribués par l’à ?tat.
Larousse

Au màªme moment, dans la vallée de Barèges, le 29 Juin 1795, une ordonnance est envoyée aux conseillers municipaux : les biens du clergé sont réquisitionnés avec ordre de destruction des autels . . Par ailleurs, un inventaire doit àªtre dressé de l’ensemble des biens du clergé.

"Le 11 messidor 3° année, le citoyen Capdevielle invite les citoyens maires et officiers â ?¦à obéir à l’ordre qui leur est adressé
en 1° pour la démolition des autels de lâ ??église et chapelle ,
en second lieu, rendront compte des ornements et linge tant de lâ ??église que de la chapelle,
en 3° ils rendront compte des vases sacrés et croix et encensoir en argent, 4° ils rendront compte des rideaux ? et tringles des fer,
5° du feu et barres des cloches,
6° de lâ ??argent provenant de lâ ??herbage des juments étrangères qui ont pacagé sur nos montagnes et autres bestiaux et finalement de lâ ??argent provenant des montagnes vendues aux étrangers... exécuté ds le plus court délai, pour lâ ??intéràªt de la cause publiqueâ ?¦

Dans le conseil municipal de Luz se succèdent plusieurs pràªtres qui pràªtent serment aux lois de la République .
Le serment tient en quelques mots : « lâ ??universalité des citoyens franà§ais est le souverain, je promets soumission et obéissance aux lois de la République".
conformément à lâ ??art 5 de la loi du 11 prairial.

A l’occasion de cette démarche, les citoyens fonctionnaires émettent des voeux pour le lieu d’exercice de leur "ministère" public.

Le 3° thermidor 3° année, Jean Baradère curé de Sazos déclare que se trouvant assez souvent à Luz il veut y exercer le culte catholique et romain â ?¦.il fait la déclaration de sa soumission aux lois de la République conformément à la loi du 11 prairial an 3.
Le màªme jour, Henri Forcamidan curé de Visos déclare que se trouvant assez souvent à Luz il veut y exercer le culte catholique et romain ...

Le citoyen Joseph Mercère pràªtre actuellement résident à Gavarnie, section der Luz conformément à lâ ??art 5 de la loi du 11 prairial il souhaite exercer le culte catholique et romain à Gavarnie et Gèdre...

Le 1 fructidor 3° année, le citoyen Jean Cazajoux curé de Gavarnie (...) souhaite exercer le culte catholique et romain â ?¦.ds la commune de Gavarnie

Le 4° vendemiaire 4° année , le citoyen Antoine Ailloue pràªtre professeur en filozofie en Espagne a déclaré conformément à lâ ??art 5 de la loi du 11 prairial il souhaite exercer le culte catholique et romain â ?¦.ds la commune de Gavarnie .

Le 6° vendemiaire 4° année , Jean Borgéla pràªtre et curé de Bernad débat qui a dit vouloir exercer les fonctions du culte catholique ds lâ ??étendue de notre commune à Gavarnie â ?¦. Ayant déjà rempli le préalable ds la commune sus dite ....

Le 11 brumaire 4° année, Jean Cantonet hab de Luz , Jean Bernard Nogues hab de Luz , Dominique Destrade hab de Luz, Henri Forcamidan hab de Vizos , Jean Baradère hab à Sazos, Jean Jacques Germain Baradère hab du lieu
Ensemble ces hommes qui ont prétés serment individuellement souhaitent exercer leur culte dans lâ ??ensemble appelé Chapelle de Pietat et église du présent lieu.

Le 14 brumaire 4° année comparait à nouveau Joseph Mercere hab de Gavarnie déclare "quâ ??il choisit pour lâ ??exercice de leur culte lâ ??enceinte appelé Saint Jean du présent lieu de Gavarnie.

Le 17 brumaire 4° année sâ ??est présenté Jean Cazajoux hab à Gèdre... choisit pour lâ ??exercice de leur culte lâ ??enceinte appelé lâ ??église de St Mathieu du présent lieu de Gèdre ... en outre quâ ??il exercera son culte ds lâ ??église de Héas comme ministère.

Tout semble se dérouler sans anicroche, cependant, le 16 brumaire 4° année ( 7 Novembre 1795) une action de gendarmerie est entreprise à l’égard d’un pràªtre ayant refusé de pràªter serment, cad un pràªtre insermenté nommé Bernard Sarrat.

La conseil municipal vient de "recevoir un gendarme à la résidence dâ ??argelès, un paquet contenant une loi en date du 3 brumaire courant qui exclue de ttes fonctions publiques les provocateurs ou signataires de mesures séditieuses et contraires aux lois â ?¦...pour se rendre au domicile du citoyen du citoyen Sarrat aà®né pour voir si Bernard Sarrat pràªtre insermenté est chez lui et de lâ ??arràªter pour le conduire à Tarbes à la maison de Luscau ( p 27)

Navigation

Brèves Toutes les brèves