La Vallée aux catastrophes La crue du 18 juin 2013 : inondations è Luz-Saint-Sauveur, Sassis, Saligos...

, par  agnouede , popularité : 11%

Des reportages sur la vallée pour voir l’avancement des travaux depuis la crue du 18 juin 2013

Novembre 2017  :

Clà´ture officielle des travaux avec le fonds PAPI et les aller-retours des camions dans le Bares, voir pdf édité par la commission des Gaves

Le cliché phare de 2017 d’un ouvrier de Guintoli

Septembre 2017  :

- les travaux de l’entreprise Guintoliau Barès
"Depuis ce lundi 4 septembre et avec quelques retards pour une autre raison, l’entreprise Guintoli établit une « eautoroute » au fond du torrent. Objectif : évacuer quelque 60.000 m3 de matériaux pour éviter une nouvelle grande crue, matériaux qui seront déposés à Saligos dans un endroit o๠ils ne sont pas atteignables par le gave. "

Aoà »t 2017  :

- Mercredi 23 aoà »t 2017 : premiers travaux dans le Barès si attendus pour nous les RIVERAINS de Sère
Ce matin,depuis la Lanne, mise en place du concasseur-trieur et d’une pelle mécanique en bas de chez Lassalle-Carrère.
Cet après-midi : travaux du concasseur et de la pelle ; repérage et marquage en piquets rouges des anciennes bornes de terrains en herbe.

Voir reportages vidéo et photos :

Travaux dans le Barès 2013-2017 from Agnouede on Vimeo.

- Toujours des travaux dans le Bastan, les fameux gros lézards en action.

- Pour la programmation de l’été, voir l’article de M Leblanc :
"Des travaux importants ont déjà été faits pour protéger les gens et les villages mais ce n’est pas fini puisqu’ils vont reprendre pour quatre mois, fin juin, période estimée de basse eau indispensable, avec un impératif, plus rien à partir du 30 octobre en vertu de la loi sur l’eau. 3,6 millions d’euros de dépenses sont ainsi prévus mais il en faudrait au minimum 9 et « il faut donc étaler dans le temps ». La différence aussi, c’est que les travaux « de caractère d’urgence » étaient bien financés, à hauteur de 80 %, voire 90 %, avec un reste à charge faible pour les communes (qui ont dà » toutefois, par l’intermédiaire du Sivom, avancer en empruntant).
Là , on retourne dans le droit commun, avec enquàªte, délais plus longs et un financement de 40 %, le reste à charge étant pris cette fois par les collectivités locales, donc sur les impà´ts locaux : est apparue la rubrique gemapi mais les subventions proviennent elles aussi des impà´ts. Et puis ces travaux qui commencent tard et interviennent en période d’été seront impactants cà´té touristique, surtout pour certains, màªme si on a essayé de faire le planning en conséquence pour nuire le moins possible,"

Décembre 2016  :

- Je teste les passerelles

- Nouvelle passerelle à Sassis sur la réserve des maires de la vallée (voir En Baredyo, juin 2016)

Novembre 2016  :

- un bilan France 3

Octobre 2016  :

- réouverture vendredi 28/10 à 18h

- Coupure de la route à nouveau au vendredi 27 inclus : article 26/10/11

- Alternat voitures : voir Préfecture
Les lundi 17 et mardi 18 octobre, la route sera fermée de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures. Une alternance sera mis en place le reste du temps. A partir du 19 octobre 2016 et durant toute la durée des travaux, un alternat permanent sera mis en place.

Dernières photos de Joel Adagas pour le secteur de Glère et chez Soulé, galerie de l’été 2016

- Chèze

« Encore une belle journée de cordistes », là¢che, encore tout transpirant, un ouvrier. L’équipe de huit cordistes des entreprises GTS d’Ibos et Extrem d’Arreau vient de redescendre par hélicoptère au hameau d’Ortiac, sur les hauteurs de Villelongue. Après une journée passée suspendus en l’air dans la falaise dominant les gorges de Luz - sur la commune de Chèze - objet d’un chantier de sécurisation. L’endroit est plutà´t vertigineux et difficile d’accès. Le seul moyen d’y emmener hommes et matériel dans de bonnes conditions est l’hélicoptère. Brice Pagès, pilote à Héli-Béarn, effectue plusieurs rotations le matin et en fin d’après-midi pour déposer et redescendre l’équipe. « Le danger, ici, ce sont la proximité des lignes électriques, heureusement matérialisées par des balises, installées cependant pour les rapaces, pas pour les pilotes. Ensuite, on emmène du matériel et des hommes en falaise et le bout des pales de la machine est proche de la paroi. Mais c’est mon quotidien. »
« Nous avons 200 m3 de rocher à purger. Pour nous, cela reste un chantier classique. Le gros défi de l’opération, c’est le délai. Nous avons cinq jours, pendant lesquels la route des gorges de Luz est totalement fermée pour purger la falaise. C’est une véritable course contre la montre. » Lionel Beauquis, chef de chantier, précise que « la falaise est très délitée, avec de grosses masses suspendues ». Le chantier a démarré il y a une semaine avec l’installation de celui-ci et sa mise en sécurité. La préparation consiste également à effectuer des forages dans la falaise pour y installer des explosifs. Lundi, l’équipe a effectué des essais de tirs mais cela n’est pas très concluant. Les opérations de minage devraient reprendre ce mercredi, si la météo le permet. Hormis aujourd’hui, le temps est plutà´t idéal cette semaine pour réaliser ce type d’intervention en montagne. Après ces opérations sur la partie haute de la falaise, le chantier se poursuivra jusqu’à mi-décembre sur la partie basse, juste au-dessus de la route des gorges de Luz, avec notamment la pose de barrières, de filets, de grillages.

Septembre 2016  :

- Planning travaux gorges et fermeture de la vallée !

- Rien à voir mais,la rectification de la D 921du chaos reportée à cause de la crue va àªtre refaite et faire disparaà®tre le bloc historique de Lucien Briet ou un guide d’Héas d’adossait en 1895

https://plus.google.com/105638797178646406209/posts/R4pLXG3x18y

Juillet 2016  :

- Travaux sur l’Yse
< !—>

< !—>

- Pont de Glère : détail

"Il aura fallu quatre heures pour poser huit poutres, « mais le plus long, c’est la préparation. Environ une semaine à faire les appuis pour poser les poutres, installer des garde-corps sur les camions, sécuriser le chantier, signaliser et mettre en place des engins de levage ».
Xavier Dupuis, de l’entreprise MAS, est chef de chantier, « mais
c’est la commune de Betpouey qui est maà®tre d’ouvrage ».
(...). La pose des poutres précontraintes en béton armé est spectaculaire et représente une logistique importante. « Elles ont été acheminées à l’aide de quatre camions. » Ils ont mis plus d’une journée pour venir de l’entreprise Matière SAS, dans le Cantal. « Ils sont montés d’Argelès en convoi à 6 h 30 pour éviter le rush touristique. »
Une grue géante est arrivée en roulant de manière autonome, « mais ses contrepoids sont venus par camions ». De toute évidence, leur rà´le est important, chaque poutre gigantesque pesant 21,500 t ou 22,500 t pour 25 m de longueur.(...) L’entreprise MAS a sous-traité avec l’INGC, d’Auch, pour tout ce qui est terrassement, enrochement et pavage sans béton du lit du Bastan. « Les rochers viennent de Bagnères. Les berges seront enrochées sur environ 40 m de chaque cà´té du pont. » Le chantier devrait s’achever vers le 20 aoà »t. Maggy V.-B.

Juillet 2016  :

- Inauguration des passerelles à Barzun par le ministre Baylet

- Divers travaux dont l’Yse et le pont de Glère

Juin 2016  :

- - [La passerelle de Saligos  : finition des murs et habillage,le 5 juillet 2016 (voir diaporama) : voir toutes les passerelles, ici

- [La passerelle de Barzun à Barèges, juin, 2016.

- La pelle araignée selon Joà« l Adagas, le reporter numéro Un de la vallée

- Travaux dans les gorges :
Les travaux pour sécuriser et remettre en état la route des gorges de Luz sont en cours. 1,3 million d’euro de budget ont été engagés en deux tranches. En ce moment, la chaussée abà®mée par la chute des blocs ainsi que le parement sont réhabilités. Et la circulation se fait en alternance entre les deux voies.Le problème de la route est récurrent et une étude est en cours pour évaluer les possibilités de la sécuriser sur un plus long terme.Par ailleurs, des élus et des habitants anticipent d’éventuelles difficultés de circulation qui pourraient arriver en pleine saison touristique. Ils demandent la réouverture d’un tunnel ferroviaire existant et à l’abandon qui permettrait de contourner la partie de la route qui pose problème. Mais long de 390m, ce tunnel doit obéir à la réglementation sur les tunnels. Son ouverture n’est donc pas envisageable dans l’immédiat.

Mai 2016  :

- [les 2 passerelles en cours] : Barzun,et Saligos , voir photos de Joà« l Adagas
Belle finition pour celle de Saligos,merci Joà« l .

- Â« La préfète a passé commande au centre d’études des tunnelspour analyser les éventuelles modalités d’ouverture occasionnelle et temporaire de l’ancien tunnel », indique la préfecture.

après les derniers éboulements : Des gros rochers se sont détachés de la falaise et ont emporté les grillages de sécurité positionnés dans le défilé. , 17 mai 2016

Reconstruction du pont de Glère au 10 mai 2016, 34 mois après la crue

Avril 2016  :

Des enrochements, des travaux sur l’Yse et de la belle terre pour refaire des près...

Mars 2016  :

- une phase de travaux en 2017 : pour cause, les rives de Sère en face de la CCAS pas enrochées et Betpouey ,lire ici le plan PAPI à 50 %

- les 9 passerelles en cours

Février 2016  :

  • Enrochements Yse : voir diaporama

  • Enrochements Esterre  : voir diaporama

  • Eboulements dans les gorges, la route est barrée depuis 10H
    De gros blocs de pierre sont tombés sur la route endommageant les filets de protection .Environ 3 à 400 personnes, ont été bloqués sur place pendant 3 hi

C’est une paroi que l’on connaà®t bien, nous l’avions sécurisée il y a 15 ans, en clouant les gros blocs pour éviter qu’ils ne se décrochent. Ensuite, il y a 7 ans, nous avions installé ce filet métallique, pour arràªter les chutes de petites pierres, c’était prévu pour des rochers de la taille d’un ballon de basket. » Visiblement, ceux qui sont tombés étaient plus gros. « Et encore, on n’a pas tout vu, certains ont dà » rebondir sur le filet et tomber dans le gave, en contrebas de l’autre cà´té de la route », assure Raymond Theil, chef des routes du secteur pour le Département.

Précisions de l’intervention : M.VB

" Pendant ce temps l’entreprise Fabre Fourtine de Sassis intervient avec 4 cordistes spécialisés en travaux à haut risque. « Ils sont sur paroi pour découper le filet et les potences endommagés afin de permettre ensuite une circulation à double sens. » La réflexion automatique dans ce genre de situation est : « Mais pourquoi n’ouvre-t-on pas le tunnel de l’ancien tramway qui passe juste à cet endroit ? » Pas si simple : depuis l’incendie du tunnel du Mont-Blanc les normes sont devenues draconiennes. « Il est beaucoup trop long et pas assez large. Il faudrait faire un double tunnel avec des passages communicants pour pouvoir évacuer et faire arriver les secours en cas d’incendie ou d’accident. Cela représente un énorme coà »t. »"

Janvier 2016  :
-  L’Yse en travaux , 07/01/2016

Décembre 2015 :

- Pour les travaux, deux vigies sont de chaque coté du lit du Bastan avec un rà´le de surveillance, mais l’un d’eux a été blessé : un jeune ouvrier blessé par un godet le mercredi 23/12

- Travaux de pelles mécaniques à gogo dans le Bastan : la vraie animation de fin d’année, chapeau bas messieurs les pelletistes !! 21/12/2015

Des passerelles à gogo, 04/12/2015 à Barèges, 04/12/2015

Novembre 2015 :

L’autoroute à Esterre 2/2  : des blocs venant d’Andorre !!!

"Les enrochements de consolidation avancent vite. Des fondations profondes de plusieurs mètres ont été creusées, remplies de blocs prélevés dans le Bastan et recouverts de béton. Des bà¢ches ont été étalées sur les pentes des talus reprofilés « pour empàªcher la terre de se mélanger au béton », explique un ouvrier. Les pelles posent délicatement dessus des rochers d’environ 10 t pièce".

Le chantier au pont de Luz : au 10/11/2015

« Le chantier le plus difficile que nous ayons entrepris. Il est divisé en 5 zones de travail sur 11 km. Les deux plus importantes sont Esterre et la plaine de Barès ».
"Le but est de consolider les berges avec des enrochements et par endroits paver le lit du Bastan. « Le pavage sert à éviter l’érosion dans les sections étroites o๠le torrent accélère. Nous contrà´lons la trajectoire de l’eau pour pouvoir travailler à sec. » Les gros blocs de rochers servant à la consolidation viennent du val d’Aran. « Pourquoi ? Parce que la carrière du Pibeste ne peut plus fournir. Pour 3 livraisons par jour, 3 de ses camions vont en Espagne avec 2 chauffeurs car il y a 6 heures de trajet. » Il faut une énorme quantité de matière, rien qu’à Barèges 80.000 tonnes ont déjà été utilisées dans le village. « Un chantier compliqué, remarque D. Urac, mais un des plus beaux de ma vie". 10/11/2015

L’autoroute à Esterre 1/2

"Après deux ans en haut à Barèges, le chantier s’est maintenant déplacé le long du Bastan et notamment à Luz, o๠l’on a l’impression que l’on construit une autoroute, mais c’est une autoroute pour l’eau. Dès 6 h 30 et jusqu’à 19 heures, les engins de l’entreprise Guintoli, qui mène le chantier tambour battant, sont en action et une noria de camions continue à apporter des blocs de cailloux pour faire les enrochements nécessaires aux protections, les toupies depuis la déchetterie, o๠une centrale a été installé, porter leur béton. C’est qu’il faut faire vite, non pas en prévision d’une prochaine crue que l’on espère la plus lointaine possible (elles ont été nombreuses au cours des siècles mais certains ont déjà oublié la dernière et voudraient bien récupérer du terrain sur le torrent), mais « au secours » les lois sur l’eau reviennent et les dérogations sont bientà´t finies". Ph. L.

octobre 2015 : des travaux avant l’hiver

"Deux ans plus tard, les travaux de reconstruction se poursuivent à Barèges et Luz Saint Sauveur pour contenir le Bastan, un torrent de montagne qui avait littéralement submergé ces villages et provoqué d’immenses dégà¢ts. 35 ouvriers travaillent toujours dans le lit de la rivière : une seconde phase de travaux de 5 millions d’euros pour conforter les berges et reprofiler le torrent". (F3 Publié le 10/10/2015)

Juin 2015

- 18 juin 2015
"«  Il reste encore 23 M€ à investir jusqu’à fin 2017 », précise Baptiste Jacquart, technicien du Sivom du pays Toy, pour remettre en état complètement les rivières et prévenir les éventuelles inondations. Passés les premiers travaux « d’urgence impérieuse pour la mise en sécurité immédiate des biens et des personnes » qui ont concerné 13 des 14 communes du pays Toy, ont suivi les travaux complémentaires (création de merlons, curage du lit, enlèvement de matériaux) sur le torrent de l’Yse à Luz, sur le gave de Gavarnie, sur le Bolou à Betpouey, sur le Bastan aval et intermédiaire à Viella, Betpouey, Viey, Esterre, Esquièze et Luz. Simultanément, les premiers travaux d’aménagements définitifs ont été réalisés sur le gave de Gavarnie à Gèdre, Sassis et Saligos, sur le Bastan amont à Barèges et Sers. De nombreux chantiers sont à venir sur l’Yse, le Bastan intermédiaire et le gave de Gavarnie. « Ces travaux consistent à solutionner deux problèmes : les dépà´ts de matériaux qui créent des embà¢cles et le ravinement des berges par la force torrentielle. Pour stabiliser le fond du lit, nous avons procédé à la création de seuils et à du pavage. Pour renforcer les bordures, nous avons réalisé des enrochements et pour éviter les embà¢cles, nous avons créé des plages de dépà´t de matériaux », explique Baptiste Jacquart. « Après la crue, nous sommes passés d’un budget annuel de 100 à 150.000 € à 20 M€. Nous avons investi plus de 20 M€ depuis juin 2013 », note Baptiste Jacquart, qui rappelle que le Sivom du pays Toy « n’a pas de ressources propres et est financé par les 17 communes qui le composent ». Déduction faite des subventions, « il reste 1,5 M€ à assumer pour les communes du pays Toy » qui se retrouvent dans une situation financière très difficile".Cyrille Marqué, NRPy

- lundi 15 juin 2015 ; réouverture du camping la Ribère à Barèges après deux ans de travaux

- Mise en place des ponts définitifs Pont de Marie et Artigalas,voir article du 18/06/2015

Après le broyage des déchets verts autour de la défunte passerelle de Saligos et leur épandage.On le voir bien depuis le village
Le travail se poursuit en aval.
"Ces arbres sont broyés par une impressionnante machine à la déchetterie de Viella .
Le compost ainsi obtenu mélangé a de la terre , évacué par camions , à coup de 90 m³ , servira à conforter la revégétalisation des berges du Gave , en aval" Joel Adagas

Avril 2015

- Dégà¢ts au plateau de Souriche, aménagements des berges (suite), voir diaporama, 19/04/2015

- Travaux dans le Bastan, voir Joà« l Adagas
- Destruction d’une maison individuelle à Esterre, deux ans après la crue.

Mars 2015

- Après des cumuls de neige, hors du commun et beaucoup de pluie

- un glissement de terrain à Gazost ;Adastcoulée de boue 03/03/2015
- un glissement de terrain, au lieu-dit les Cabanes, à Viella ; impacté encore un terrain Lassalle-Carrère  ; une tranchée a été réalisée, mais la route commence "à charger"
- A Chèzes, de l’eau ds certaines maisons
- Eboulements divers...
- Avalanches "atypiques" : route de Grust à l’Ardiden,Souriche......

Février 2015

- 01/02/2015 : une avalanche endommage la passerelle EDF neuve sous la cascade de Viella

Janvier 2015

Galerie d’images décembre 2014-01/01/2015

Décembre 2014

La décharge de Beaucens au 22/12/2014

Novembre 2014

La décharge de Beaucens en voie de résorption, ici , 14/11/2014

Les travaux sont finis sur Barèges....les travaux de l’Yse en question, ici, 06/11/2014

Octobre 2014

Un article sur la clà´ture des travaux , 16/10/2014
"Seize mois après les crues, les travaux sont achevés à 98 %. Les opérations préalables à la réception de ces travaux dirigés par le Sivom du Pays Toy et cofinancés par l’à‰tat et la région (pour un coà »t total de 9 millions d’€) ont été réalisées. Les derniers coups de pelle, en contrebas de l’hà´pital militaire et au niveau du camping, doivent intervenir à la fin du mois. ; ; ; ; « La première des contraintes aura été de travailler dans l’eau avec quelques épisodes pluvieux qui nous ont posé des soucis. On craignait une nouvelle crue. Il a fallu rediriger le cours d’eau pour travailler à sec. » Car sur certains endroits, le nouveau lit du Bastan n’a rien à voir avec celui d’avant la crue. « L’hà´pital militaire agit comme un goulot d’étranglement avec une accélération derrière et donc une tendance au dépà´t de sédiments. C’était le point crucial. Du coup, nous avons élargi le lit du Bastan de près de 4 mètres, l’équivalent d’un stationnement en épi. Il a fallu composer entre sécurité et intéràªt économique pour les commerces qui comptaient déjà peu de places de parking. » Mais c’est tout le profil en long du cours d’eau qui a été revu. « On a calculé la largeur optimale en fonction du débit constaté du torrent sur la crue de 2013. On a également eu la chance que les études géotechniques des terrains des berges de droite montrent une réelle stabilité. Outre la volonté d’avoir un tracé plus rectiligne, l’objectif aussi c’était de consolider le fond du cours d’eau. » Sur certains secteurs, la crue a créé des affouillements de plus de 4 mètres, fragilisant les fondations des bà¢timents voisins. « Le fond a été consolidé ainsi que les berges. Pour les habitants, abandonner les murs maà§onnés pour de l’enrochement bétonné, à§a n’a pas été facile à admettre. Mais c’est le prix de la sécurité. Avec le faible débit actuel, de tels travaux paraissent disproportionnés… »

Juillet 2014

- Une galerie d’images au 25/07/2014 avec Tournaboup, Barèges et le Bastan muselé , les Artigalas pavés, le camping de la Ribère en travaux, la route goudronnée, les ponts de Sers, Glère toujours ravagé, Esterre avec un camping réaménagé en zone rouge.....

Juin 2014

- Joà« l Adagas et son blog, à suivre....

- Vendredi 27 juin : rétablissement du GR 10 de Sers à Barèges, passage de 12 personnes requis, voir Joà« l Adagas

- Lundi 25 juin : pose de la passerelle des Artigalas, voir Joà« l Adagas

- Lundi 23 juin 2014 : pose de la passerelle des Artigalas par "une grue mobile de 100 tonnes ainsi qu’un porte char de 30 m ". Ouverture du pont vendredi suivant

- Les thermes de Barzun réouverture en 2015

- A lire , le temps des chercheurs , M Barrué-Pastor, Le PaysToy, l’Harmattan, 04/2014

- Le JT de France 3 Sud en direct de Barèges le 18/06/2014, minute 18

- Un an après , sur 13 H France 2, minute 21

- Un an après la crue du 18 juin 2013 sur F3 Journal Régional 19 h,, et à la maison de la vallée le 18 juin 3014 à 18H30 le film de René Theil

- Toujours des gros travaux de goudronnage, voir Joà« l Adagas et lire l’article du 14/06/2014 sur la Dépàªche

- la mise en place du pont provisoire des Artigalas le 20 juin 2013

- Le pont contemporain de Sers est réouvert et à nouveau inauguré...Photos Joà« l Adagas

- Les travaux sur l’Yse en dessous du Pont dets Marcats commencent , voirl’article

Pour les photos des travaux déjà réalisés de Villenave au pont , voir plus bas.

Egalement sur l’Yse , le rapport SIVOM & ERTM de mai 2014

- Après les travaux amateurs de réflexion avec la "mémoire du risque" paru dans En Baredyo 2 sem 2013

Le temps des chercheurs de la Géode de Toulouse : ici

- Beaucoup d’eau encore, de la neige, une avalanche éventrée par les moyens techniques (voir article), le goudronnage est en cours, voir photo Joel Adagas.

Mail 2014

- Le goudronnage doit àªtre effectué de Luz à Barèges le 19 mai 2014, d’ici là les ouvriers travaillent beaucoup et màªme le samedi...
Les murets sont intégralement refaits de Barèges à Tournaboup, les murets de pierres, les cà¢bles passés....

Des galeries d’images sur Pragnères, Larize, Saligos, Sassis, l’Yse ravagée et surtout les impressionnants travaux de busage du Bastan à Barèges, incroyable.
Des enrochements pavages avec des blocs taillés venus en camions d’Espagne pour contenir et endiguer le Bastan : un chantier vraiment énorme.....

- Le cas particulier du Barès : quelques vues sur le secteur du Barès avant, après :

-  Pyrénées-Pireneos du 04/05/2014 sur la crue, très bon reportage en replay ici

Avril 2014

- Commune de Barèges : lesplansdu Bastan par le RTM au 21/11/2013
-  Barèges : camping utilisé par les entreprises, réouverture le 15/06/2015

- Les travaux sur la commune de Luz : le mot du maire Laurent Grandsimon
"Au cours de la visite de monsieur le Sous-Préfet, en début de semaine, nous avons fait le point sur la reconstruction et sécurisation des berges. Le soutien financier de l’Etat et de la Région est particulièrement apprécié, il s’élève à 90% des dépenses prévisionnelles. Sur la commune de Luz c’est plus de 10 millions d’euros qui seront investis pour la sécurité de nos concitoyens (1,1 million reste à notre charge). Il a aussi été question de la communauté de communes et de la volonté des services de l’Etat de la voir passer de 15 à 17 communes.Les services municipaux continuent d’avancer sur les dossiers de reconstruction les plus urgents, au fond du parking du Bastan et ceux qui sont stratégiques pour notre microcentrale, sur le haut de l’Yse. En ce qui concerne l’Yse, nos élus ont participé à une réunion avec l’association des riverains pour les informer et valider certains choix."

Travaux sur Lise : 20/02/2014

- La vidéo de France 3 Sud mercredi 9/04/2014 19H à la minute 11

- Les photos du transport de terre au Barès et autres travaux(Cliché Lassalle-Carrère , D Sabatut, J Adagas).
Un très bon article sur Tarbes Infos de Louis Dollo.

"80 ha de terre ont été emportés entre Argelès et le Pays Toy. Ce sont 80 ha qui ne produiront pas d’herbe pour nourrir les bàªtes l’hiver. Il faut refaire les prairies. Sur le seul canton de Luz (Pays Toy) entre Esquièze-Sère, Luz et les 6 communes de la bat Sus arrosée par le Bastan (vallée de Barèges), ce ne sont pas moins de 40 ha et 11 exploitations qui ont impactés. Il ne reste plus d’herbe. Que du caillou quand ce n’est pas le torrent lui-màªme comme chez Laurent et Thierry Lassalle-Carrère. Sur cette exploitation, les deux granges démolies seront remplacées par un bà¢timent neuf en cours de construction. (...)- lundi matin, les premiers camions de terre sont arrivés sur la plaine de Barès à Esquièze-Sère avec l’espoir que, pour cet été, une partie reverdisse.(...)Certes, il y a de la terre disponible autour de Tarbes. Mais pas question de monter n’importe quoi dans une vallée préservée. Par ailleurs, le transport a un coà »t. « Il faut faire des choix  » nous précise Emmanuel Alonso du Pà´le Territoires à la Chambre d’Agriculture. Lundi, pour une première journée, ce ne sont pas moins de 53 camions qui ont fait le voyage d’Ossun à Esquièze. Mais face à l’ampleur de la tà¢che, l’effort apparaissait bien maigre. « Sur les 40 ha impactés par la crue, seulement 10 ha seront végétalisés. Et comme il faut faire des choix, ce seront d’abord les parcelles attenantes aux bà¢timents d’élevage  » nous précise-t-il. Et les choix sont faits dans la concertation par les éleveurs eux-màªmes. Tous les travaux de renforcement des berges n’étant pas terminés, il n’est donc pas possible de tout refaire.(...) Cette opération devrait durer jusqu’à la fin avril. Des centaines de camions de transport sont prévus. Le coà »t total est de l’ordre de 380 000 Euros. Le financement est assuré pour 1/3 par les exploitants via le fonds d’indemnisation, 1/3 en dons numéraires via Agrisolidarité, 1/3 par les collectivités locales du département auxquels il faut ajouter le soutien logistique de la Sécurité Civile. (...)

Fournisseurs de terre : PYRENIA et TARMAC
Maà®tre d’œuvre : COLAS SA
Maà®tre d’ouvrage : Les agriculteurs impactés (11 recensés).
Financeurs – soutien : Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées par intermédiaire de l’Association des Maires, le Conseil Régional Midi-Pyrénées qui devrait rapidement donner un avis favorable, le Rotary Club et Agrisolidarité 65 avec les dons en numéraire collectés de toute la France et qui peuvent toujours àªtre envoyés
Soutien technique ou logistique : La Sécurité civile du Var, la Fédération Départementale BTP dont les entreprises membres fournissent chacune une journée de transport et les Sanctuaires Lourdes eux-màªmes impactés par les crues de juin. Néanmoins, Monseigneur l’Evàªque met à disposition deux tractopelles et son personnel.
L’organisation et le suivi du chantier sont assurés par l’entreprise COLAS au niveau du chargement à Azereix depuis le chantier de TARMAC et pour le transport jusqu’à Esquièze-Sère. Agrisolidarité 65 assure le suivi du chantier à Esquièze-Sère.

La sécurité civile participe aux travaux. Nous l’avions vu à l’œuvre au plus fort du nettoyage juste après les crues. La voilà de retour du 7 au 18 avril sur le site d’Esquièze-Sère pour l’étalement de la terre à Esquièze ainsi que le transport sur le secteur du Bastan des m3 achetés par les agriculteurs pour refaire leur terrain avec l’appui technique des Sanctuaires de Lourdes.
La vallée ne sera plus jamais comme elle était. Mais un début de verdure pourrait bien apparaitre dès cet été. Tous les espoirs sont permis. Après 1897, la vallée est redevenue belle. Il n’y a pas de raison pour que à§a ne se reproduise pas. "

- Le transport de terre végétale a commencé sur les terrains Laporte et Lassalle-Carrère, un reportage de Louis Dollo

"Les rotations de camions ont débuté ce lundi 31 mars. Dès 8h, le premier camion déversait son chargement de terre dans la plaine du Barès à Esquièze chez Joà« l Laporte et Laurent Lassalle-Carrère. Pour cette première journée, pas moins de 53 voyages ont été réalisés selon un ordre et un rythme établi sur lequel nous reviendrons prochainement. Sur place, la solidarité agricole s’organise ou, plus précisément, se poursuit. Il faudra étendre la terre, apporter de la fumure, semer de l’herbe en espérant avoir une production normale dans… 3 ans."


Cliché Lassalle-Carrère et D Sabatut

- Le temps de la réflexion avec la "mémoire du risque" paru dans En Baredyo 2 sem 2013

- De retour de la vallée, une galerie d’images pour donner une idée des travaux en cours au 10 mars 2014 sur la digue Louvois à Barèges (impressionnant avec le détournement du Bastan pour les travaux ), ou bien au camping de Barèges , vers le pont de Glère, sur Saligos avec le broyage des bois et résineux amoncelés et les enrochements, sur Pescadère, sur le Barès.

Une vue impressionnante , à mon sens, depuis Sazos.

Aménagement du Barès : il est prévu de ramener 20 cm de terre sur les terrains Lassalle-Carrère lequels vont reconstruire un hangar sur le màªme site , faute de terrain ailleurs.

Par contre, des inquiétudes semblent poindre : la route recalibrée à la hà¢te et goudronnée à l’embranchement de Viella semble se fissurer ! L’ensemble ne s’est pas suffisamment stabilisé......la présence d’eau souterraine pourrait à court terme porter préjudice à ces secteurs comme le lotissement des Estives à Viella....De màªme les plateaux de Lumière.....

Il manque des photos de Sassis avec les enrochements....

- Un reportage sur Météo 65, le site (avec une page de vidéos spéciale "Crue du 18 juin 2013" ) et le reportage

- En janvier 2013, chez Lucien et Pascal Nogué  : 130 brebis toujours dans le hangar dévasté.
Je remercie d’ailleurs Lucien pour ses infos sur les cabanes d’Aoube en autre....


Sept mois après les inondations, les bêtes de... par france3midipyrenees

  • Survol de la vallée par France 3, six mois après la crue de juin 2013


Survol Barèges et Luz, 6 mois après les... par france3midipyrenees

"Monsieur Lasplaces [Chef de service RTM] indique également que si le projet hydraulique a été finalisé assez tardivement sur la traversée Barèges / Sers, cela s’explique par le fait que l’on va vers une nouvelle configuration du Bastan. Barèges est un des rares villages en France, positionné sur un cours d’eau aussi penté. La dernière crue d’une telle ampleur remonte à 1897. Les conditions étaient quasiment identiques  : régime torrentiel avec beaucoup de transports de matériaux. Le Bastan a repris son cours historique qui avait été petit à petit resserré. Il faut garder à l’esprit, qu’une telle crue centennale peut tout aussi bien ne se reproduire que dans des dizaines d’années, tout comme elle peut survenir demain. C’est ce qui s’est passé à Cauterets, touché par la crue d’octobre 2012 et probablement épargné par celle de juin 2013, suite aux travaux menés entre temps en rivière et sur les berges. Le projet finalisé qui est présenté aujourd’hui’hui a également évolué depuis les premières présentations, suite aux travaux qui ont été menés depuis la crue. L’élément le plus difficile à prendre en compte, du fait de sa grande variabilité, est le débit solide. Il faut pouvoir prévoir les zones de dépà´ts sans qu’elles ne fassent obstacle au débit liquide. Il y a une urgence à travailler, sans pour autant faire n’importe quoi. Il y aura donc une refonte complète de certains secteurs pour avoir une largeur hydraulique supportable, lorsque cela est possible. Ménager des zones de dépà´ts o๠le Bastan pourra s’étaler.Cela n’est pas toujours le cas comme, par exemple, au niveau de l’Hà´pital militaire qui sera évoqué un peu plus tard avec la présentation des travaux. Il pourra àªtre envisagé des aménagements à la marge mais sur le fond du problème il faut rester très vigilant (exemple des maisons ONT et RTM qui ont été détruites et o๠sera aménager à la place une zone de divagation du torrent). "

  • "Les collectivités des Hautes-Pyrénées attendaient avec impatience le montant du fond calamité attribué par l’Etat pour la reconstruction des infrastructures. Elles vont se répartir 60 millions d’euros."
    Source France3 Sud22/11/2013
  • Barèges : réunion publique jeudi 21 novembre 2013 : "les travaux sont suspendus. Rien ne sera imposé. Tout sera discuté".

A lire l’article de Louis Dollo et les expropriations prévues

  • Le Bastan au parking de Tournaboup : des photos du chantier de Joà« l Adagas

  • Barèges au 04/11/2013 : le cas, des explications sur les aménagements dans le village à venir à partir des "études été menées par le service hydraulique du RTM (Restauration des Terrains de Montagne, service de l’ONF)." Source Louis Dollo
    Les photos de Louis Dollo
  • Les subventions de l’Etat au 28/10/2013
    "Des aides aux collectivités localeset à leurs groupements. Soit 7,4 millions d’euros : 55 dossiers ont été traités au titre de divers fonds (fonds calamités, DETR, fonds de prévention des risques) pour soutenir les travaux de réparations engagés. Ces subventions peuvent aller jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros ; - Des travaux dans le domaine public fluvial : 2,4 millions d’euros ; - Des aides aux entreprises par la mobilisation des mesures d’activité partielle : 709.000€ pour 165 entreprises."
  • De nouvelles photos de Joel Adagas au 29/10/2013

Commune de Gèdre. Travaux d’urgence (pont et route de Trimbareilles, route de Barada, Pragnères, Route Saugué, chemin Bué) : 36 800 euros.
Commune de Barèges. Les travaux d’urgence (terrassement) sur les secteurs de Louvois, Ayré, Barzun et Ribère : 25 000 euros. Travaux de réfection du pont de secours Bois Marie, de l’ouvrage sur le ruisseau d’Escoubous et sur la voirie communale (avenue Louvois, place Dr Fourment, secteurs Barzun et Ayré) : 699 000 euros. Les travaux sur le chemin des Artigalas ou chemin thermal (au niveau du pont accès principal au parc des Artigalas, rampe PMR, bande de roulement, borne audio, panneau d’accueil et borne d’éclairage) et sentier d’interprétation « trait nature  » : 40 340 euros. SARL GAIA : Travaux de première remise en état de l’hà´tel Central : 5 070 euros.
Commune de Sazos. Travaux de remise en état de la voirie communale (Agnouède, Bernazaou, Toue) et des Ponts d’Escouts et de Lise : 35 465 euros.
Commune de Viey. Travaux de reconstruction du chemin communal quartier Glère et voie d’accès pont Saint Martin : 25 875 euros.
Commune de Sers. Travaux sur la voirie du Bastan, la passerelle piétonne de Ribère, le Pont des Aygats et Pont provisoire de Barzun : 346 500 euros.
Travaux de réfection du pont de secours Bois Marie, de l’ouvrage sur le ruisseau d’Escoubous et sur la voirie communale (avenue Louvois, place Dr Fourment, secteurs Barzun et Ayré) : 19 000 euros.
Régie des sports d’hiver de Luz-Ardiden, commune de Grust. Remise en état des équipements (suite à une coulée de boue (retenue colinaire, accès piste et d’une remontée mécanique) : 17 000 euros.
Commune de Gavarnie. Remise en état du chemin Lacappa et du domaine Skiable : 47 045 euros.
Sivom du pays Toy. Sur les communes de : Barèges, Sers, Betpouey, Viey, Viella, Esterre, Luz Saint-Sauveur, Esquièze-Sère, Gèdre, Gavarnie, Sazos, Sassis et Saligos, réalisation de travaux d’urgence sur les cours d’eau : gave du Bastan, gave de Gavarnie et ses affluents, gave du Bernazou et le cours d’eau Yse : 210 000 euros.
Tristan André. Remise en état du café, bar–tabacs, PMU L’EUROPE à Luz-Saint-Sauveur : 8 000 euros.
SAS EXPL DES ETS FOURCADE. Remise en état du café, pà¢tisserie, glacier LA TERRASSE à Luz-Saint-Sauveur : 8 000 euros.
SARL TEDELEC. Remise en état de l’usine hydroélectrique TEDELEC à Saint-Pé-de-Bigorre : 8 000 euros.
Sabine ACCORNERO. Travaux de première remise en état du camping la grange bigourdane à Esquièze-Sère : 1 740 euros

  • Pas d’indemnisations pour tous à Luz : la maison d’édition de Plaines en Vallées durement touchée...

Les photos de la crue 1897 isolées de l’ouvrage de Campagne par Bruno Besche-Commenge
Lot A

Lot B

L’ouvrage en ligne avec des photos de 1897 : A Campagne, en 1902 : "La Vallée de Barèges et le reboisement : les torrents—le désastre de 1897 ..."

La vallée de Barèges et le reboisement
Gallica source

La conclusion du livre :
"Deux redoutables torrents, le Rieulet et le Bayet, capables
jadis d’engloutir sous leurs laves une partie des habitations de
Barèges, de Viella et de Luz, sont devenus, dans l’espace de trente
années, grà¢ce aux travaux du Service forestier, complètement inof-
fensifs. D’autres affluents du Bastan, le Lienz, le Theil, le Midaou,
le Lys,
ont pu àªtre assagis ou définitivement domptés.
- Au point de vue de la fréquence et de la violence des avalanches,
que de résultats acquis, que de chemin parcouru ! Le ravin du Theil,
autrefois la terreur des Barégeois, mis, en moins de dix-sept ans,
dans la presque impossibilité de nuire ; son voisin le Midaou, non
moins redoutable à ses heures, en voie de correction définitive ;
d’autres ravins de moindre importance, le Hount-Nègre, le Badayo,
ne donnant plus que de faibles avalanches ; enfin, la foràªt nouvelle
marchant pour ainsi dire à l’assaut de ces pentes abruptes et
décharnées, et enveloppant peu à peu la montagne d’un épais rideau
de verdure : tels sont les résultats palpables, certains, qu’ont donné
jusqu’à ce jour les travaux de reboisement.
Mais si le Service forestier a beaucoup fait, il lui reste encore
plus à faire. Les ravins de St-Laur, du Pontis, de ’Hourrou, englobés
dans le périmètre en vertu de la loi de 1896, doivent àªtre traités
comme le Rieulet et le Bayet, dès l’instant (prochain, espérons-le) (...)"

  • Trois nouvelles photos de Joel Adagas le 11/10/2013 concernant la nouvelle piste reliant entre Betpouey et Barèges en cours pour rejoindre Lumière et le Lienz.
    - Reportages et avancement des travaux en reportages audios sur Fréquence Luz

  • Barèges et le parking de Tournaboup : laisser le torrent à ciel ouvert, construire un deuxième pont.
    Sources : conseil municipal de Barèges
Barèges travaux
  • Tout l’été, les camions venus de la Vienne.....sont venus aider et apporter du fourrage aux agriculteurs ...

"Le conseil régional a accordé une aide de 150 000 euros pour réduire le coà »t du transport du foin offert gracieusement par les éleveurs d’autres départements. Les donateurs sont venus de la Creuse, Lot et Garonne, Lozère, Tarn, Lot, Charente… La Vendée a financé elle-màªme le transport grà¢ce au reste des dons de la tempàªte Xynthia de fin février 2010. Il y a eu des propositions de dons de la Drà´me et des Alpes du Sud. « C’est un beau renvoi d’ascenseur. La solidarité existe  ». Et Christian Fourcade de rajouter : « Pour demain, on a une idée. Il y a de la terre autour d’Ossun qui est stockée partout, n’importe comment. Matériellement, on a les moyens de la ramener, financièrement, c’est un autre problème  ». En clair, donnez-nous un peu d’argent ou des camions avec une pelle mécanique et on se charge du reste pour aller vite. Et puis, une bonne nouvelle que nous avions déjà annoncée : « Pour la PAC, l’aide à la montagne a été préservée, les autres seront compensées  » (...)."Christian Fourcade poursuit : « Une grosse partie a été réparée mais il reste à faire. Quand le feu brà »le chez le voisin, il y a toujours d’autres agriculteurs pour aider. Il fallait 3500T, on a rempli le contrat. 2500T sont chez les éleveurs et 1000T sont stockées pour l’année prochaine. 1000Tont été collectées dans le département avec tous les réseaux agricoles possibles  ».

Source Discours St Michel via Louis Dollo

La solidarité toujours en marche..... un autre reportage de Louis Dollo, un nouvel article au 15/09/2013

  • Subventions au27/09/2013
    " Une enveloppe de 434 000 € sera versée à la commune de Luz-Saint-Sauveur pour la remise en état de la voirie, des chemins piétonniers, des pistes cyclables, des jardins et des espaces verts. La commune de Betpouey recevra une subvention régionale de 205 000 € pour la reconstruction du Pont de la Glaire et du Pont de Palu. (...)mais également des demandes portées par le SIVOM du Pays Toy pour un ensemble de travaux concernant la voirie, les espaces publics et des travaux en rivière, sur le Bastan ; ou encore par le Syndicat Mixte du Haut Lavedan (SYMIHL) pour des travaux d’urgence et de protection sur les rivières."

Détails notables :
Esquièze-Sère : voirie 2125 euros
Viella : déchetterie et pont : 35540 euros,voirie et pont 14250 euros
Saligos : reconstruction du pont 10960 euros
Esterre : la réfection du chemin du Soula, du parking de la mairie et du parapet sur la traverse : 81 840€, réfection du pont 177 000 euros
Sassis : voirie et éclairage public : 30785 euros
Barèges : terrain multi-sport 15039euros

Aides Région Midi-Pyrénées crue 18/06/2013
Aides Région Midi-Pyrénées crue 18/06/2013
  • Appel à contribution du laboratoire Geode (Géographie de l’Environnement de Toulouse , Unité mixte de recherche CNRS, Université Toulouse III).
    Vous avez des photographies des inondations qui ont frappées les vallées du Gave et de la Garonne en juin dernier ?
    Le laboratoire de recherche GEODE a besoin de vous.

L’objectif de ce programme scientifique est de reconstituer un panorama complet des crues des 18 et 19 juin de la Garonne, de la vallée du Gave de Pau et de ses affluents par la comparaison de photos prises avant, pendant et après les inondations.

Tous les clichés de débordements, de dégà¢ts et d’érosion serviront à reconstituer le déroulement des événements et à étudier l’évolution des paysages après la catastrophe.
Les photos doivent àªtre envoyées via la page web dédiée mise en place par le laboratoire Geode, sur laquelle toute la procédure est indiquée. Les photographies seront utilisées dans le cadre exclusif de la recherche. Les auteurs conservent la propriété de leurs clichés (et seront cités).

  • Piès fin septembre, des photos de Patrice Barrière

- Les ( 118 chantiers en cours au 21/08/2013) .

  • La Bernatoire 2013 a été retardée cette année, et n’a pas donné lieu à la fàªte populaire habituelle. Les troupeaux sont montés au compte goutte jusqu’au 31 juillet au vu de l’enneigement au lac. Des photos magnifiques de Clara Torla et une vidéo de Joà« l Adagas.


Bernatoire 2013 par Jol_Adagas

  • Les travaux pour refaire la prise de Bolou et le virage Soulé avant, après (photos AGTP)
  • Mardi 27 juillet 2013  : Le ministre de l’Agriculture au Bares pour voir les travaux chez Laurent et Thierry Lassalle-Carrère
    "Le Conseil General des Hautes-Pyrénées a déjà engagé 12 millions d’euros pour financer les travaux nécessaires à la réfection des routes et estime à près de 30 millions le coà »t global pour effacer le sinistre.
    L’Etat a déjà fait une avance de 9,5 millions d’euros aux collectivités locales du département."

L’article de la Dépàªche du Midi : des extraits significatifs

  • "le ministre de l’Agriculture a promis hier de se « faire le VRP des paysans des Gaves » pour « solliciter l’aide de l’armée » et redonner aux terres agricoles dévastées par les crues"
  • à€ Esquièze-Sère, Laurent Lassalle-Carrère attend aujourd’hui 500 000 m3 de terre végétale pour pallier les six hectares disparus, auxquels s’ajoutent un bà¢timent agricole englouti et un autre sérieusement abà®mé".
  • En quelques heures, 40 hectares de terres ont littéralement disparu sous les eaux, parfois sur plusieurs mètres de profondeur. Quarante autres ont été impactés et nécessiteront un réaménagement, dans un territoire o๠la spéculation immobilière, liée aux résidences secondaires, contraint les espaces agricoles"
  • A Héas, les maisons Hèche et Fournou ont eu les pieds dans l’eau, l’exemple parfait de l’engravement du gave....

  • En outre, beaucoup de travaux secondaires ont été engagés également à Bernazaou (le torrent avait grossi et supprimé une partie de la route), à Pragnères, des enrochements sont en cours, à Villenave également (voir dans la galerie Barèges).
    Le virage Soulé est terminé ; la prise d’eau du Bolou est en cours de réparation...
  • La Commission Syndicale a aussi du intervenir par exemple pour les deux passerelles de Campbiel emportées, beaucoup d’eau en juillet encore : une petite pelle mécanique était en action pour réparer les dégà¢ts.
  • La palenque de chez Puyo sur le nouveau chemin de Saint Jacques de Compostelle à l’Agnouède était engravée et tout juste balayée...., débordement et piste emportée chez Puyo au dessus également.
  • Des chantiers à faire : microcentrale de l’Yse, égout de Labatssus auquel il faut ajouter maintenant Barèges et Sassis….
  • La route d’Ossoue a été coupée sur trois portions, l’une de terre , les deux autres d’avalanches dont il reste encore les lambeaux.
  • Les travaux au 16 aoà »t vus depuis Sazos
  • Les travaux au 28 juillet 2013 au Bares
  • Une galerie sur Barèges après àªtre allé sur la piste le soir en dehors des heures de travail des pelles mécaniques... le 21 juillet 2013...

  • Mardi 15 juillet 2013
    Des photos des travaux titanesques en cours à Bares, Esterre, Luz...

Flash Jeudi 17 juillet 2013

Dernier flash avant le retour dans la vallée et l’absence de connexion internet vendredi 18 juillet

Flash lundi 14 juillet 2013

Flash vendredi 5 juillet 2013 :

  • Les villages de VIELLA, BETPOUEY et VIEY sont accessibles par une piste à partir de 18h30 jusqu’à 8h00 et entre 12h00 et 13h30 (véhicule adapté).
  • Entre BAREGES et le village de SERS, l’accès est actuellement possible avant 8h00, entre 12h et 13h et après 19h30 de manière à ne pas gàªner l’avancée des travaux.
  • Pour les cyclistes la montée au sommet du Col du Tourmalet est possible uniquement depuis BAGNERES DE BIGORRE
  • L’accès routier via le col du TOURMALET ainsi les villages de BAREGES et SERS seront accessibles à tous à partir du : samedi 13 juillet 2013 Cependant une réglementation de circulation sera peut àªtre en place, en fonction de l’avancée des travaux..

Flash jeudi 4 juillet 2013

Flash mercredi 3 juillet 2013

Flash mardi 2 juillet 2013

  • Luz : des bénévoles à l’honneur en vidéo
  • Barèges :l’hà´tel à démolir sous réserve
    "Il est toujours debout mais plus pour longtemps. Il a été étayé de manière à ne pas tomber par lui-màªme mettant en danger le bà¢timent militaire mitoyen. Il sera démoli étage par étage pour ne rien faire tomber qui puisse perturber le gave. Les travaux devraient commencer dans les jours qui viennent. Coà »t de l’opération environ 360 000 euros A LA CHARGE DU PROPRIETAIRE ! ! ! L’assurance ne lui remboursera que 10% de la valeur réelle de l’immeuble. Bon courage à Rob et Emma..."

Flash lundi 1 juillet 2013

  • D’Esterre à Barèges à pied : la dabarrade
  • Pont de Pescadère : pour réparer la route, les enrochements en cours
  • Bares : les blocs de pierre sont enlevés de chez Laurent Lassalle-Carrère pour àªtre remontées à Luz

"Sur le sentier de la Serre de Pan, à Chèze, il y a énormément d’arbres en différents points qui nécessiteront tronà§onnage et débardage. à Luz, les boucles du Chà¢teau Sainte-Marie et du Pont Napoléon sont coupées, au sud, par le Bastan. S’agissant des villages du Bastan - Viella, Sers, Betpouey, la boucle proposée n’est pas faisable. La boucle du Facteur qui passe par Viey et Sers nécessite un débroussaillage. S’agissant du Pic d’Ardiden, on ne peut rejoindre le village et les granges d’Aenis par la route du plateau de Bernazaou, creusée par le ruisseau. Sur le chemin d’Eres Crabes, à l’arrivée du canyon Le Bernède, il y a encore un fort débit."

Flash dimanche 30 juin 2013

  • Sers : un article
  • Vallée de Barèges : La route d’accès aux villages de Betpouey, Viella et Sers (à pied par le vieux pont ) est ouverte durant ce week-end.
  • Betpouey et Viella : les chemins remis au goà »t du jour

Flash samedi 29 juin 2013

Flash vendredi 28 juin 2013

Flash jeudi 27 juin 2013

  • Barèges : d’après l’article paru ce jour, l’hà´tel du Tourmalet (anciennement l’Oncet) sera détruit dans la journée de vendredi, des commerà§ants ont déjà réouverts, Tournaboup est à nouveau accessible.

Flash mercredi 26 juin 2013

  • Viella : un article sur Lucien Nogué qui a perdu son hanger à cà´té de l’abattoir.
  • Barèges : les communications quasiment rétablies
  • Cauterets : la course au Vignemale aura lieu : sans nous !
    Nous comptions y aller, mais nous allons différer notre sortie.
  • Pour aider les agriculteurs de montagne , une association vient d’àªtre crée : Association Agri Solidarité 65  ; un seul N° de Tél : la Chambre d’agriculture, Marie-Paule MAS au : 05 62 34 87 40 aux heures normales de bureau (fermé le WE)
  • Vous n’àªtes pas agriculteur ou vous àªtes agriculteur non sinistré et vous souhaiter aider les sinistrés, faites-vous connaà®tre au màªme numéro, il vous sera donné la marche à suivre. Il va y avoir de gros besoins : fourrage et aliments pour l’hiver, des locaux provisoires pour les bàªtes, du matériel pour faucher et faner ce qui est récupérable ou non sinistré, nettoyer, reconstituer les prairies, etc…. Il faudra de la main d’œuvre spécialisée et non spécialisée.
  • Vous àªtes agriculteur ou ressortissant de la MSA (retraité) victime du sinistre, vous avez un problème, téléphonez

Flash mardi 25 juin 2013

- Sère : Laurent Lassale-Carrère derrière chez nous un champ de caillous, de blocs.

"Ses vingt hectares de prairie ont disparu, recouverts par une étendue de pierres. à‰leveur à Luz-Saint-Sauveur, dans les Hautes-Pyrénées, Laurent Lassalle-Carrère constate, dimanche 23 juin, les dégà¢ts causés par le torrent qui a charrié des tonnes de roches et envahi sa terre, mardi 18 juin. Ses étables ont été détruites, mais ses vaches épargnées, car elles étaient en altitude. "Toutes les prairies de fauche, les meilleures, les plus plates, sont dans cet état là , plus ou moins", déplore Sylvain Boueilh, éleveur et président de l’Appelation d’origine protégée Barèges.
Il faudra des mois pour réparer les routes de montagne effondrées entre Barèges et Luz-Saint-Sauveur, a estimé, dimanche, la préfecture des Hautes-Pyrénées, ravagées par les crues des gaves. Cependant, "la situation s’améliore, le téléphone l’électricité et l’eau courante sont en cours de rétablissement dans ces zones de montagne", a indiqué le directeur de cabinet du préfet."

Auteurs : D. Basier, Ph. Dumail, A. Alvares / France 2
Source : Francetv info avec AFP du 24/06/2013

  • Tourmalet, Cauterets, Gavarnie, Luz : état des routes sur le CG65
  • Luz : à 10H30 à Luz, enterrement de Marcel dans le recueillement

"Au-dessus de Viella, ce sont Jeanne et Bernard Souberbielle, 74 et 71 ans, qui, eux, descendent à pied de leur ferme pour soutenir leur cousine. « C’est son mari, Marcel Martinez, qui a été emporté par la vague à Luz », expliquent-ils. "

  • Viella, "au lieu dit « Houillet », au confluent du Bastan et du torrent Le Bolou, la route est particulièrement dévasté. Il ne reste qu’un petit bout du pont. Les trois foyers de ce hameau - Destrade, Abadie et la miellerie Magne " avaient été évacués..." article de la Dépàªche du Midi
  • Viella  : chantier commencé dimanche depuis Esterre ( préparation d’un tronà§on temporaire sous forme de piste) avec les photos de J Adagas
  • Crues : le Conseil Général et la Préfecture mettent en place une plateforme de coordination

  • Barèges le 22 juin : début de la crue à l’ancienne gendarmerie et au camping par Jean-Louis Borde

Un autre à l’ancienne gendarmerie par Jean-Louis Borde

Flash lundi 24 juin 2013

Flash dimanche 23 juin 2013

  • Sassis : hier des enrochements ont été réalisés
  • Esterre : pas moins de 10 pelles mécaniques travaillent en amont
  • Sère : Thierry Lassalle-Carrère avec de l’aide a réussi à récupérer sa remorque et quelques outils de travail, ses granges sont complètement inutilisables ainsi que sons terrain.
    Le hangar Déou a été contourné par les eaux, les granges Cazaous sont dans l’eau, mais tiennent toujours. La grange Labartet achetée par Paris est bel et bien partie comme le hangar.

Flash samedi 22 juin 2013 15h25

  • Lumière : le secteur des plateaux de Lumière et Soubralets sont à éviter, on craint des glissements de terrain
  • Sère, hier, à la faveur de la baisse temporaire de l’eau , Thierry Lassalle-Carrère est allé très rapidement chercher sa vache et son veau, mais l’eau revenait.
  • Barèges : article
  • Un article sur Esterre (la digue a été refaite,quatre pelles mécaniques travaillent d’arrache-pied, le Bastan a rebougé hier) : la Dépàªche du Midi
  • De nouvelles photos dans la galerie images

Reportage Delerue avec Copyright

Flash vendredi 21 juin 2013 :

  • un article sur Luz dans la Dépàªche du Midi
  • un article sur Barèges : le Bastan a retrouvé son lit d’origine, mais en amont du village, un pont de neige de plusieurs centaines de m3, né d’une avalanche au début du mois, le 31 mai menace.
  • Sers toujours coupé de la vallée

Galerie d’images jeudi 20 juin 2013

Les dégà¢ts, diaporama Laurent Dard

Flash jeudi 20 juin 2013 20H43

Sère : 20H43
Les pignons des granges Lassalle-Carrère sont tombés, les deux animaux ont été nourris.
L’eau atteint toujours le point le plus haut de l’aire naturelle Chalan, les granges Cazaous et Deou tiennent toujours.Le lotissement Hourie a été approché par l’eau cette nuit et consolidé en journée.
Depuis l’Agnouède, Jean et Henri sont passés par la nouvelle route de Sazos pour aller voir leurs soeurs. Pas d’électricité, mais un groupe électrogène est venu les soutenir, merci René, merci Michel.
Franà§ois Hollande a parcouru l’avenue jusqu’à la place du 8 mai (voir TF1 replay)

Barèges : Plusieurs maisons, sept au total semble-t-il, ont été emportées par les eaux. Le village est ravagé. Il ne reste plus que 24 habitants sur place ce jeudi matin.
10h46. Les gorges de Luz sont rouvertes à la circulation. La route qui relie la vallée de Lourdes et d’argelès au pays toy a été rouverte à la circulation.
Autour de Barèges, trois sections de la RD 918 se sont effondrées dont une sur 50 m, et la commune d’Esterre s’est retrouvée coupée en deux. à€ Luz-Saint-Sauveur, la digue du Bastan a cédé, hier matin, plusieurs maisons ont été emportés. Deux hélicoptères ont été mobilisés pour assurer des rotations sur Barèges , Cauterets et Luz afin de ravitailler les populations en eau, en médicaments, ainsi qu’en batteries et groupes électrogènes.

Barès mercredi 18 juin 2013

Vidéo : vue d’hélicoptère de Tournaboup à Betpouey

Vidéo dans Barèges

[Flash mercredi 19 juin 21H]
Un décès est à déplorer, ce soir, la vallée est en deuil......

L’abattoir,la piscine ont disparu, une maison à Esterre, les granges Labartet, ainsi qu’une autre plus bas.
Hier après-midi, la digue du Bastan a cédé, hier soir vers 22H , le Bares a été inondé, des boules de foin passent chez Déou, des talus de 1 mètre se sont formés, la ferme de Thierry et Laurent Lassale-Carrère
est sur une à®le, les tracteurs ont été évacués, reste une vache et son veau prisonniers.
Une vague a été là¢chée d’Escoubous, l’eau a envahit la place du 8 mai, puis a pris la route principale, une déviation a été mise en place au Crédit Agricole pour reprendre le lit principal.
Sassis a été sauvé par le hasard des blocs amoncelés à La Lanne à la caserne.
Le bruit des rochers qui s’entrechoquent...

Hier au soir à Sers au pont, l’eau passait par dessus le parapet, à Esterre l’eau est montée jusqu’à la route de la cave Cazaux.A Barzun, des arbres déchiquetés , pas déracinés battaient l’eau.Un court-circuit dans un pylone a provoqué un grand éclair.

Flash mercredi 19 juin

Barèges en cours d’évacuation par le Tourmalet  :
"500 personnes évacuées de Barèges par la route du Tourmalet ( : Flash mercredi 19 juin 20 heures) : 400 curistes et une centaine d’habitants de Barèges ont été évacués ce soir en convoi par la route du col du Tourmalet, rouverte pour l’occasion. La situation dans la commune était extràªmement dangereuse et les autorités ont donc pris la décision de faire évacuer la ville. Des solutions d’hébergement sont mises en place pour que tout le monde passe la nuit au sec. "

Et encore , un témoignage : "Plus de grand chalet en haut de Barèges, plus de moulin plus , de pont plus de route plus d’hà´tel du Tourmalet plus de parking plus de route derrière, l’Oncet plus de parking couvert plus de parking couvert ou presque plus de camping plus de maison à Barzun et plus d ancienne gendarmerie et HLM ou presque … Voitures emportées caves ensevelies plus de route devant chez nous et à Cabadur "

Betpouey  : Le village n’est pas touché. Aucun secours n’est encore parvenu sur place. L’entraide s’organise notamment avec un petit groupe électrogène. Le maire, Bernard Soubervielle est bloqué à Pierrefitte. Le probléme reste le ravitaillement en nourriture. Aucun secours n’est parvenu au village.Une bergerie dans le bas du village menace de disparaitre. Plus de route dans le fond de la vallée Les villageois envisagent de descendre aux nouvelles par un chemin de montagne jusqu’à Viella pour tenter de remonter un peu de ravitaillement. Ils ne savent pas ce qui se passe en bas.
Sers et Viey : Plus de pont d’accès. Villages totalement coupés du monde sans aucun secours actuellement.
Esterre  : Le pont menace de s’écrouler selon des témoignages ce qui couperait le village en deux. L’abattoir serait détruit .La ligne droite de la route au-dessus d’Esterre est totalement emportée.

mardi 18 juin 2013 par Rédaction Lourdes Info

"La route des gorges est interdite à la circulation à partir de Soulom. Sur la canton de Luz et plus particulièrement la Batsus, tous les réseaux sont coupés. C’est un habitant de Betpouey qui a pu nous prévenir en sortant du village pour obtenir une très mauvaise liaison. La route autour du pont de Sers est emportée.La route dans le virage au-dessus de Betpouey (virage Soulé) est emportée.La route à Esterre est emportée.Des prairies en bordure de route et la route elle-màªme emportée à proximité d’Esterre. Tous les réseaux ont été emportés."

JT TF1 mercredi 19 juin au soir : minute 6

Gavarnie le mardi 18 juin de Christophe Castagné

Chronologie

-  le 31 mai, une avalanche de printemps sans gravité dans le ravin montant à Super Barèges
- Dimanche 16 juin , le parking de Tournaboup et l’accès au Tourmalet toujours non déneige sont interdits . Le parking est sous les eaux....
- Mardi 18 juin  : A Sère, le gave sort au niveau de chez Anthian, passe chez Pouès, dans le pré de Jean (Abitou) et chez Deou. Les prairies sont inondées et seront pleines de sables pour la fenaison , gros problème en perspective.... A Pescadère,la route est fermée comme à l’automne. A l’Agnouède, chez Pène, il faut passer rapidement en voiture, l’eau saute sur le petit pont.
A Pragnères, "le gave de Barada est sorti de son lit. Il a emporté une petite chapelle. Toutes les maisons sont debout sauf une grange servant d’atelier qui a été emportée. Une autre maison ancienne est en suspension, le torrent ayant creusé sous la dalle du rez de chaussée. Des maisons ont été inondées pas devictimes louis dollo

Navigation

Brèves Toutes les brèves