Chantiers hydrauliques à l’Agnouède Refection de la conduite d’eau de Yer dét Prat

, par  agnouede , popularité : 14%

L’historique des travaux dans la vallée

De grands travaux hydrauliques commencent dans la vallée avec l’accord de la Commission Syndicale de la Vallée de Barège en 1914.En 1923, Lavedan nous rappelle que « Les travaux de la chute de Luz I sont en pleine activité (…) « De nombreuses équipes d’ouvriers italiens assurent la perforation des galeries d’amenées d’eau, sous la direction des ingénieurs Bronzini et Donegani, pour le compte de la Société Norvégienne de l’Azote, établie à Soulom depuis 1917  ». Ils continuent en 1925 avec la « continuation des grands travaux de la chute de Luz I, chambre d’eau, conduite forcée, ponts sur les routes de Sassis, Sazos, équipements de la Centrale…  » d’après Lavedan.
« L’électrification […] des hameaux de l’Agnouéde  » commence en 1935. Jean Cazaux-Lapeyre note dans la grange : « 14/07/1943 on a la lumière signé Jean par un jour de soleil  »
Vers 1953, Jean Cazaux-Lapeyre se fait embaucher comme manÅ“uvre pour les travaux de la ligne à haute tension aux Especières. Il participait au transport de matières premières (sable, gravier, eau). Henri, son frère à l’à¢ge de treize ans, apportait le pain et autres commissions au chantier de la centrale de Bachebirou, avec une mule.
Plus tard, Henri Trescazes lui travailla sur le secteur d’Aubiste. L’implantation de vingt trois pylà´nes est négociée pour la somme de 200 000 francs par l’Electricité de France. La Commission Syndicale en donnant son accord prévoit des indemnités annuelles pour les dommages pouvant àªtre portées aux terres agricoles. Toute détérioration de chemins, par exemple, doit trouver une solution de réparation pour permettre à l’activité pastorale de se poursuivre. Chacun des éboulis artificiels percé pour créer des fenàªtres d’accès aux galeries portent un numéro.
19 : Archipouey, 20 : sous chez Michel, 21, 22 en allant à la chambre d’eau. Après 1950, le développement de la vallée s’est accéléré. En mars 1976, « une route est en construction  ».

La conduite d’eau de Yer Dét Prat était jusqu’à quelques années la source la plus importante captée pour la vallée, elle alimentait màªme Esquièze, Sère, Vizos avant le captage de la source de Hourcarade sur le versant Sardey...

En novembre 2013, commencent les travaux pour faire une piste au-dessus de Mourra et atteindre la conduite et le captage....

Des extraits du conseil municipal de Luz du 11/07/2012

Le financement trouvé conseil municipal de Luz du 26/09/2012

A suivre

Navigation

Brèves Toutes les brèves