Gérard de Clarens

, par  agnouede , popularité : 3%

Une nécrologie parue dans la Dépéche du Midi le 26/07/2010

Gérard de Clarens n’est plus

Le 11 juillet, Gérard de Clarens est décédé. Au nom des anciens combattants toutes générations et résistants, Roger Dareux, le président de l’association de Bagnères-de-Bigorre, lui rend un dernier hommage.

« Gérard de Clarens est né en 1922. Il a grandi dans une famille marquée par l’esprit de revanche : deux de ses oncles avaient été tués au cours de la Première Guerre mondiale. En 1939, il est étudiant à Paris, il passe ses vacances dans les Pyrénées. A 18 ans, il s’engage dans la Résistance, en 1941. Il met en place une filière de passages vers l’Espagne et d’évasions et crée le réseau « Andalousie  ». La particularité de ces passages c’est qu’ils se font à pied ou à vélo à travers la montagne. Gérard de Clarens fut arràªté trois fois : une fois à Gèdre, deux autres en Espagne. Au total, il effectuera 37 passages entre 1941 et 1944. Celui que l’on appelait « Claverie  » ou « Gonzalès  » a joué un grand rà´le dans la Résistance locale et nationale. Soulignons aussi le courage de tous ceux qui l’ont aidé.

Après la guerre, il s’engage dans l’armée. Il fera partie d’associations internationales de résistants, il interviendra au musée de la Déportation et de la Résistance de Tarbes .

Gérard de Clarens était officier de la Légion d’honneur, médaillé de la Résistance, Croix de guerre « 39-45  » avec trois citations, chevalier des Palmes académiques, commandeur de l’Ordre du Saint-Sépulcre de Jérusalem ; président du comité départemental de la Résistance ; vice-président délégué de l’union départementale de l’Union franà§aise des anciens combattants (Ufac).  »

Homme de conviction et de devoir, nous nous souviendrons de son humanisme, de sa tolérance

[...] , Ses amis des anciens combattants toutes générations et résistants et le comité cantonal de la Fnaca de Bagnères n’oublieront pas.
Recueilli par G. B.

A lire aussi qql bribes dans
SANGIORGIO Léa. MASTER 1 ... Musée de la Déportation et de la Résistance, à Tarbes. Juin 2009, MEMOIRES DE LA SERIE "FORMATION A ET PAR LA RECHERCHE" P 7 ...... Gérard DE CLARENS, Les Evadés de France par les Pyrénées 1940-1945

"Par ailleurs, ce sujet m’a permis de rencontrer un personnage phare de cette résistance active des Pyrénées et dans les réseaux de passages : monsieur De Clarens, chef du réseau Andalousie. Notre entrevue a eu lieu à la fin de la seconde semaine de mon stage, afin d’avoir déjà une idée des réseaux et procédés de passages des résistants et évadés de France vers l’Espagne, afin de connaà®tre le sujet que monsieur De Clarens allait aborder. Par ailleurs, il m’a également conseillé les auteurs que les Archives m’avaient remis sous forme de bibliographie, et pour lesquels nous avons pu approfondir certains points. De plus, cet entretien a permis à monsieur De Clarens de dévoiler le fonctionnement du réseau, dont il n’avait jamais parlé, car pour lui c’était trop tà´t pour en parler. Il m’a donc permis d’avoir des informations exclusives sur un moment important de la seconde guerre mondiale dans les Pyrénées".

Navigation

Brèves Toutes les brèves