Neige, neige avec M

, par  agnouede , popularité : 18%

Pendant que Jean et Henri restent au chaud, Ménicou est déneigé à grands renforts de journalistes.

Ménicou Borde from Agnouede on Vimeo.

Il y a deux ans déjà en 2015.

« Dimanche, avant que le village ne soit complètement coupé du reste du monde à cause des fortes chutes de neige, nous avons évacué Dominique Bordes, un monsieur de 92 ans dont la maison est à l’écart du village, rapporte la secrétaire de mairie de Gavarnie, ce petit village de montagne le plus retiré des Hautes-Pyrénées. Compte tenu de son grand à¢ge, sa famille et la commune ne voulaient pas qu’il reste là -haut tout seul pendant plusieurs jours, d’autant que de la neige est retombée depuis ».
C’est dans la vallée, chez Myriam, sa fille, à Argelès-Gazost, que le vieil homme a trouvé refuge.
« Il ne voulait pas quitter sa maison mais la situation n’était plus tenable et trop risquée », explique cette dernière.
« Comme la petite route qui conduit à sa maison est impraticable depuis vendredi, màªme pour le chasse-neige, « c’est l’une des dameuses du domaine skiable qui a dà » aller le chercher », ajoute Myriam.
L’an dernier, déjà , le vieux monsieur s’était retrouvé seul au monde durant quatre jours.
Jérà´me Perceval, le patron de la boulangerie des Gaves de Luz-Saint-Sauveur, avait réussi à le ravitailler en pain après un dangereux et fatiguant périple dans la neige.
« Depuis dimanche, poursuit l’employée de mairie, nous étions complètement coincés, la route était totalement coupée. Depuis hier, heureusement, elle est partiellement rouverte et les touristes naufragés ont enfin pu redescendre ».
Hier soir, alors que le village était déjà englouti par plus de 1,50 m de neige,,on s’attendait à de nouvelles précipitations.

Guillaume Atchouel

Navigation