Historique de l’animation musicale en vallée de Barèges

, par  agnouede , popularité : 4%

Dès 1873, les syndics de la vallée de Barèges comprennent l’importance des thermes et de l’accueil des étrangers.

Ils se battent d’ailleurs courageusement pour conserver la gestion des thermes au sein de la Commission, mais le préfet acceptera après moultes péripéties de confier à une Société la gestion des thermes tout en respectant un lourd cahier des charges et de verser pour l’afferme des thermes une rémunération à la Commission.

  • En 1873, les syndics votent la somme de 600 fr pour la "distraction aux baigneurs". voir AD 65 p.124-1873
  • Les syndics exigent du fermier Lalaque la construction de casinos à Barèges et Saint-Sauveur. (28/08/1877)
  • Le 24/02/1879, une subvention de 500 fr est votée pour faire de la musique.
  • Le 04/07/1881, le directeur du théà¢tre Dunkerque-Tarbes demande 1000 fr pour donner un concert aux deux stations pour le cercle officiers ; mais le lieu manque
    Chez Laborde pour installer un petit théà¢tre , mais le salon est trop petit ne convient pas, alors on remplace 2 violons et 1 contrebasse par un violon solo, on fera ressortir ses qualités l’an prochain quand casino sera construit explique le directeur.
    AD65- p.34-35
  • 07/08/1882  : on vote 500 fr pour l’amusement avec toujours pour le sthermes de la musique militaire ou civile
    AD65 , p.49.
  • 01/07/1900 Un orchestre se tient à Saint-Sauveur et on prévoit une allocation au directeur des casinos de Barèges et SS pour 2/jours sur la terrasse de Saint-Sauveur en représentation.
    AD65, p.26.

Ainsi, la Commission autorise la création de fanfares appelées Orphéons, qu’elle dote de quelques francs , mais en contrepartie, elle exige de l’animation, de la musique, que diable !!!

La Société des Enfants de Luz
Les Enfants de Barèges

Navigation

Brèves Toutes les brèves