La Vallée aux catastrophes Barèges et autres catatrophes

, par  agnouede , popularité : 3%

Une lecture en cours...

La Vallée aux catastrophes. Ministère de l’énvironnement Service de la recherche, des études et du traitement de l’information sur l’environnement Neuilly-sur-Seine FRA (Commanditaire) ; Université de Toulouse 2 Centre interdisciplinaire de recherches sur les milieux naturels et l’aménagement rural Toulouse FRA ; CNRS Milieux naturels et aménagement rural Toulouse FRA ; Institut de géographie Daniel Faucher Toulouse FRA. 1993

Problématique : Qu’en est-il du risque dans les territoires et les sociétés montagnardes, comparé aux catastrophes qui ont jalonné leur histoire ? Quel rapport peut-on établir entre l’histoire, la trace paysagère et l’inscription dans les pratiques et les mémoires locales ? Ce rapport présente une étude interdisciplinaire (géographes, historiens, sociologues et architectes du CIMA associés à l’équipe de recherche « Changement architecturaux et sociaux en Montagne  »de l’Ecole d’Architecture de Toulouse) qui cherhce à mettre en relation les catastrophes et leur histoire, et la connaissance sensible et vécue des individus et de leur famille. Quelle culture, quelle mémoire et quelles pratiques du risque ?
Au total, 700 clichés utilisés (des collections existent aussi à la BNF Paris non encore exploitées) pour réaliser ce rapport la Vallée aux catastrophes...

Une bibliographie des catastrophes
sur plusieurs siècles, très intéressante...

Des exemples :

  • le déluge de 1678 et la pierre gravée d’Armentiu}} à venir
  • 25 et 27 février 1778

"7 mars 1778 :
Bernard Lafèche Sacaze premier consul est prié d’exposer à l’assemblée de la Direction tous les malheurs et la perte d’une valeur considérable les 25 et 27 février la plus grande partie ayant perdu leurs bestiaux, leurs granges rasées et leurs fourrages emportés et leurs prés emportés, les premiers champs ensemencés n’étant plus étant couvert de grosses pierres d’une hauteur immense

Bilan : 32 grandes détruites Barèges, 12 et 4 morts à Sassis, Grust, Viscos et Sazos, à Gèdre destructions et morts) in la Vallée aux Catastrophes

  • Barèges : 19 février 1802, une avalanche meutrière :

"La liste des victimes dit la modestie des populations restées dans la station durant l’hiver : cinq dans la famille Titou Mouret qui ne laissait que le jeune miraculé ; quatre dans la famille Bordères dont il ne restait que deux filles (dont l’une « imbécile  ») et sans moyens pour subsister ; dans la famille Marc Augaillard, « deux hommes pauvres qui vivaient d’aumà´ne  » et ne laissaient pas de famille. Aucun propriétaire des principales maisons ne figurait au contraire parmi les victimes. Pour la plupart, ces derniers étaient bien des investisseurs. De la veuve Pujo, « n’ayant d’autre ressource que la rente de ses maisons de Barèges  », à Henri et Paul Bandonne, « ruinés par la perte de cette maison ayant employé tous leurs capitaux et emprunté considérablement pour finir cette belle maison dont ils n’ont retiré que le loyer d’une saison  », en passant par les traiteurs Cazaux et Hercule, tous deux ruinés également par la perte de leur maison et de leur commerce, l’état des victimes dit ainsi surtout l’importance locale de l’enjeu économique des bains de Barèges." René Favier

Tourisme_thermal_et_catastrophes_naturelles 2004

- Barèges le 3 février 1907

  • Viella : effondrement de la montagne de Badoueil, avril 1898
  • Barèges et les avalanches de 1600 à 1994

  • Aujourd’hui : "Le danger surplombant ne doit pas faire oublier les crues, qui sont toujours aussi brutales. On a aussi tendance à oublier le Gave ds le paysage actuel, car la croissance de la ripisylve l’occulte de plus en plus." p88
    Un exemple : la crue du samedi 20 octobre 2012

A lire

- l’historique des principales crues du Bastan. dans le document de Campagne

- Le reboisement : travaux RTM

La vallée de Barèges et le reboisement
Gallica source

- les torrents préoccupants pour Viella : Bastan, Arribère, Rioucaut, Bayet ou Badoueil

Navigation

Brèves Toutes les brèves