Saison difficile

, par  agnouede , popularité : 4%

Une saison pas évidente pour Jean à 76 ans.
Sa première visite aux brebis est idéale avec un regroupement rapide au Turoà¹n Gran fin juin.
Puis, en juillet, nous montons par le Pailla et nous séparons en trois groupe : Cyrille au Piméné, Jean et Jeannette à Bassia, moi-màªme en cràªte.
Je trouve 32 brebis groupées autour des quatre cloches. Descendue avec elles au Turoà¹n Gran , je n’ai pas de sel à disposition, j’attends que Jean revienne en vain.
Je le rejoins à Cap Latus o๠ils auront donné le sel à Salièzes.

Les autres journées se ressemblent : tout le troupeau est complètement dispersé par groupes de vingt, vingt cinq brebis, ou bien il nous manque carrèment trente bàªtes.
Jusqu’à la semaine dernière o๠nous faisons l’aller à Bassia puis gagnons sous le Pic Rouge du Pailla une trentaine de brebis !

De plus, le froid et le gel de juin et juillet ont fragilisé les brebis, les agneaux surtout : blessures et asticots pullulent, des bàªtes ne résisteront pas .

Agneau né au Piméné condamné

Enfin, un nouveau troupeau de brebis basques pacagent dans le secteur, ces bàªtes se déplacent beaucoup et occupent le terrain o๠nos animaux paissent d’ordinaire : d’o๠la scission, le déplacement...

Jean et Jeannette

Une année en demi-teinte, en espérant que le mois qui suit sera plus paisible pour Jean, désormais seul avec Jeannette pour aller voir ses brebis.

Espérons que la neige aidera au regroupement fin septembre.

Broutard soigné à Salièzes

Navigation